africaguinne.com
africaguinne.com
N
User :
Pass :

Fin de transition en Guinée : Le Général Sékouba Konaté parle…(Exclusif)

Finalisation de la transition : Le Capitaine Dadis Camara s’exprime… (Exclusif)

Perchoir de l’assemblée : Dernière ligne droite pour le choix définitif du candidat de l’opposition

Situation socio-politique en Guinée: Ce qu'en pense l'opposant Faya Milimono

Exclusif: le président Condé demande la démission du gouvernement(officiel)


 

Detail de la News

Alpha Condé et les Guinéens: Qui manipule qui?





Peu de temps avant le mois saint de ramadan, Kôrô Alpha a esquissé des pas de danse lors d’un mariage à Kaloum.Ce geste plutôt insolite de Kôrô Alpha vient compliquer davantage les relations obscures entre le chef de l’Etat guinéen et ses compatriotes.Devenu « prévisible » , Kôrô Alpha espère néamoins endosser le menteau de « sauveur providentiel » de son pays. A 74 ans, comme un patriarche au sommet de la hiérarchie, Kôrô Alpha s’amuse désomais à un jeu insolite, celui de la manipulation à outrance de ses compatriotes très crédules et assoiffés de « formules » dictées par le Professeur-président de Sékhoutouréyah. Mais les guinéens n’ont pas dit leur dernier mot et s’apprêtent à leur tour, à rouler Kôrô Alpha dans la farine.Au fait qui manipule qui ? Voyons de plus près…

Kôrô Alpha : Un président à deux facettes…

Ambitieux et convaincu d’être « l’élu » providentiel pour sortir la Guinée des ténèbres de la pauvreté, Kôrô Alpha ne doute pas de son intelligence et de sa force pour redresser le pays.Le président guinéen qui pense connaître à fond la mentalité de ses compatriotes, a déjà prescrit son « remède » pour soigner son pays et ses habitants. A cona-cris, le locataire du palais Sékhoutouréyah, comme un roi dans une tour d’ivoire prend les décisions dans les coulisses de son palais, sans pour autant goûter au quotidien de ses compatriotes.Mais Kôrô Alpha est trahi par deux « besoins » qui dépassent largement sa capacité de brouiller les pistes aux yeux de ses compatriotes…

Primo, Kôrô Alpha veut rentrer dans l’Histoire.Avec une personnalité introvertie plutôt orientée vers la confrontation, Kôro Alpha adore les honneurs et veut développer la Guinée selon « sa » recette.Animé d’une vision plutôt tournée vers les couches défavorisées (les femmes et les jeunes en particulier), Kôrô Alpha profite de chacune de ses sorties médiatiques pour distribuer des formules et citations qui seront reprises fidèlement par tous les démagogues du pays.Et pour mieux « convaincre » ses compatriotes (dont il a vu naître pour la plupart), Kôrô Alpha s’affiche régluièrement avec les occidentaux et les étrangers qui doivent l’aider à « developper » la Guinée.


De l’ancien premier ministre britannique Tony Blair au milliardaire Georges Soros, des investisseurs asiatiques ou brésiliens, tout est bon pour montrer que Kôrô Alpha a amener les « grands » pour implanter son « programme de changement » et apprendre aux guinéens « comment travailler et développer » la Guinée.Ancien diaspo, Kôrô Alpha utilise ce complexe d’infériorité des Guinéens de l’intérieur, pour s’afficher en « sauveur ».Et, il faut l’avouer, sa recette marche plutôt pas mal.Mais rira bien qui rira le dernier !

Secundo, Kôrô Alpha qui a été investit en décembre 2010 a besoin d’être aimé.Cette course à la popularité explique certaines décisions du président Condé qui adore les louanges diluées dans un hymne dédié sa gloire, « Alpha Condé Bamban N’fari han Sékoutouréyah » ( qui signifie en sousou, Je porterai Alpha Condé sur mon dos jusqu’au palais Sékhoutouréyah) chanté en chœur par les militants et sympathisants de son parti.Et pour mieux assouvir ce besoin, Kôrô Alpha a ciblé deux couches vulnérables : les femmes et les jeunes chômeurs ! Aux femmes, les promesses et distributions de vivres ; aux jeunes des promesses d’emploi et une fierté d’être guinéens grâce à des discours belliqueux contre les « voleurs de la République ».Et ça marche.Et quand on demande des actions concrêtes en deux ans de gouvernance, Kôrô Alpha a une reponse infaillible : « J’ai trouvé un pays et non un Etat.Je ne peux pas faire en deux ans ce que les autres ont détruit en cinquante ans ! » Mais rira bien qui rira le dernier !

Les Guinéens : chanter sans changer…

Dès son arrivée au pouvoir, Kôrô Alpha avait sifflé la fin de la récréation. La corruption ? C’est fini car les ministres et hauts cadres de l’Etat doivent servir d’exemple en…déclarant leurs biens !Les mamayas et manifestations de soutien ? C’est fini ! D’ailleurs en octobre 2011, Kôrô Alpha avait griffé une décision qui interdisait la venue dans son palais de tous les « sages » et notables venus lui témoigner leur « soutien » après l’attaque du 19 juillet 2011 contre sa résidence.Haa….mais Kôrô Alpha a largement sous estimé la capacité « d’adaptation » et l’opportunisme de ses compatriotes, très habiles pour contourner toute décision qui « empêche de manger sans souffrir ».Et désormais, Kôrô Alpha est devenu une marionnette dont les ficelles sont tirées à l’intérieur et à l’extérieur de son palais.




Primo, dans la galaxie présidentielle chaque « boss » dit à Kôrô Alpha ce qu’il veut entendre pour sauver son poste.Ils savent que le chef de l’Etat guinéen n’est pas « omniprésent et omniscient » pour vérifier l’exécution de ses décisions. Coupé du monde et entouré de plusieurs « vautours », Kôrô Alpha crie et menace sans pour autant faire peur.Comme un tigre en papier, Kôrô Alpha dirige son troupeau de fidèles qui en réalité influencent largement ses décisions.D’ailleurs, au palais Sékhoutouréyah, la vieillesse et la maladie du défunt président Lansana Conté sont encore dans les esprits.Dans l’entourage présidentiel, Ils savent tous que le temps finira par réduire la fougue de Kôrô Alpha, qui a quand même 74 printemps à son compteur !Et après, le festin des vautours de la République commence, en attendant qu’un autre Dadis national ne prenne la relève, comme en 2008 ! Mais rira bien qui rira le dernier !

Secundo, à l’extérieur du palais présidentiel les jeunes et les vieux notables rivalisent d’ardeur pour gagner les faveurs de Kôrô Alpha.Les jeunes créent des associations fantômes à la gloire de Kôrô Alpha pour soutirer des fonds de financement pour bouffer sans souffrir.Les vieux prennent d’assaut le palais sékhoutouréyah pour placer « leurs fils » à des postes juteux de l’Etat.En retour de « rabbanas » et des versets du Coran pour « bénir » Kôrô Alpha, ces vieux rentrent dans leur bled avec dans leurs sacs des promesses, des « prix de colas » et surtout le maintien de leurs fils incompétents à des postes stratégiques.Tans pis pour pays. Et dans cette course macabre à la « bouffe sans souffrir », toutes les idées sont bonnes pour influencer Kôrô Alpha devenu un patriarche obligé d’avouer qu’il est mis sous pression pour maintenir tel ou tel à son poste.Un aveu de faiblesse qui encourage tous les vieux à venir voir leur « copain » de Sékoutouréyah.Quand aux jeunes, ils attendent la prochaine gabégie prévue à Boké (la ville natale de Kôrô Alpha) pour bouffer sans souffrir lors de la cérémonie commémorant l’indépendance du pays, le 2 octobre prochain.Et les législatives vont multiplier aussi les mouvements et associations de soutien à Kôrô Alpha pour mieux réclamer les sous de l’Etat. Mais rira bien qui rira le dernier !

En définitive, Kôrô Alpha et ses compatriotes s’amusent à un jeu de manipulation où chacun est perdant. A Kôrô Alpha les honneurs et les éloges, mais en misant sur la loyauté de ses cadres et non sur leur compétence, son échec à la tête de l’Etat est prévisible.L’idée de « développer » la Guinée sans les guinéens est un autre ingrédient qui viendra enfoncer le pays, quelque soit l’aide extérieure dont il va bénéficier.Aux guinéens, ( ou plutôt une partie des guinéens), ils vont certainement goûter aux fruits défendus sans souffrir, tromper une nouvelle fois leur chef pour soutirer d’éphémères cadeaux en guise de récompense ; mais le réveil sera brutal et pénible pour tous.Quand les pays voisins décolleront, la Guinée risque une nouvelle fois de se retrouver à la case de départ comme en 2008, au crépuscule du régime de Lansana Conté. Seule alternative, un changement de méthode de gouvernance d’Alpha Condé en misant sur les compétences des cadres et un changement de mentalité des guinéens pour qu’une minorité ne bouffe plus le gâteau commun.Peut être que la mise en place d’une nouvelle assemblée nationale crédible et un remaniement ministériel, seraient un bon début vers une sortie de crise.Mais ceci, est une autre histoire. A très bientôt…

Amadou Diallo
Pour Africaguinee.com
damadou13[at]yahoo.fr

  Rubrique: Coup de gueule  date: 03-Aug-2012 14:16:58  Partager:   :

 

 
Contacter Africaguinee.com :
(+224) 664 93 38 93
(+224) 656 93 38 93
(+224) 621 75 63 63


Twitter Facebook

 

 

ONG TCHAPE
Maghreb Arabe Presse
Africabox


The Nun'S copyright -- design by Nun'S