Des coups de feu entendus à Koloma : « On est terrés à la maison… » .