Siguiri : Des interrogations sur la mort d’un jeune togolais dans une mine…

Haute Guinée
Mine de Kinkoba à Siguiri
Mine de Kinkoba à Siguiri

CONAKRY-Un togolais a été assassiné, samedi 26 novembre 2022, dans une mine située dans le district de KINKOBA, préfecture de Siguiri, coutumière de crimes de plusieurs natures.

La victime s'appelle KOUAKOU ANDRÉ, âgé de 25 ans, marié à une femme et père de deux enfants. Son corps a été retrouvé dans une fosse septique proche d’une mine clandestine fermée récemment sur ordre des autorités. Il avait une fracture au niveau de son clavicule gauche, selon le médecin légiste.

Des enquêtes sont ouvertes par la gendarmerie sur cette découverte macabre suspecte. Joint au téléphone par notre un de nos correspondants dans la région de la Haute Guinée, le Dr ABDOULAYE BASSIROU CONDE, médecin légiste à l'hôpital préfectoral de SIGUIRI apporte des précisions.

« J'ai reçu un coup d'appel de la part du président du tribunal de première instance de SIGUIRI M. Kindy Baldé m'annonçant la mort d'un homme dans le District de Kinkoba. Il m’a demandé de me rendre sur les lieux du crime en vue de faire le constat pour connaître les circonstances de sa mort. Aussitôt, j'ai pris des dispositions avec la compagnie mobile de la gendarmerie territoriale pour me rendre sur les lieux. A notre arrivée, nous avons interrogé le président de District du nom de BREMA KEITA âgé de 45 ans, qui nous a fait comprendre que le jeune a été assassiné dans la nuit du vendredi à samedi 26 NOVEMBRE aux environs de 2h du matin. L'endroit où l'assassinat a eu lieu est une zone minière, il y a plusieurs machines. Il existe aussi plusieurs fosses septiques.

Vu que le Gouvernement a ordonné l'arrêt de l'exploitation des mines illégales, les citoyens du village ont mis en place un dispositif afin de sécuriser ces machines. Aux environs de 2h du matin, un groupe de jeunes ont envahi les lieux en voulant pénétrer l'intérieur de cette mine. Ils étaient munis d’armes. Dans les discussions, ils ont fini par ouvrir le feu. Mais le jeune togolais qui a été tué n'était pas dans ce groupe, il dormait. C’est le coup de feu qui l'a réveillé. Il est sorti dans sa case en fuyant. C'est le matin qu'on l’a retrouvé dans une des fosses septiques. Selon ce qui nous a été rapportés la mine clandestine appartiendrait à un certain Maiga qui travaille avec les chinois », a expliqué Dr Condé.

Nous y reviendrons !

Alpha Amadou Barry

Pour Africaguinee.com

Créé le Dimanche 27 novembre 2022 à 9:43