Conakry : Fin pathétique pour Sadjo Béla Diallo retrouvée morte après une fugue à la veille de son mariage

Société
Feue Sadjo Béla Diallo
Feue Sadjo Béla Diallo

CONAKRY- C’est une histoire à la fois rocambolesque et pathétique ! Sadjo Béla Diallo (voir photo), 27 ans, a fugué à quelques semaines de son mariage qui était prévu le 1er janvier 2023. Après des jours de recherche sans succès, sa famille a été informée de la mort de la jeune fille. La famille a été appelée par inconnu qui lui a dit que le corps de Sadjo se trouve à la morgue de l'hôpital Ignace Deen.

Interrogée, Hadja Dalanda Diallo (voir photo en bas de l'article), la petite sœur de la victime, a expliqué que sa sœur  souffraient de douleurs abdominales. Avant sa fugue, Sadjo a été diagnostiquée d’une grossesse dont le père serait son petit ami gendarme, nommé Bangoura. Celui-ci n'aurait pas digéré ses fiançailles. Il été arrêté avec son ami, tous soupçonnés de meurtre. Notre reporter a rencontré la famille de cette fille. Explications.

"Sadjo ne sentait pas bien, elle se plaignait de douleurs abdominales. Nous lui avons acheté beaucoup de produits, mais ça n'allait toujours pas. Son fiancé a dit, au lieu de tout le temps acheter de produits qui ne la guérit pas, il préfère qu'on parte à l'hôpital pour voir réellement, qu'est ce qui ne va pas. Alors, ils sont allés pour faire des consultations à l'hôpital.

Après les consultations, les médecins ont trouvé effectivement que ma sœur était enceinte. Dès qu'elle l’a su, la nouvelle s’est propagée comme une trainée de poudre. Un jeudi, elle a fait comme si elle partait aux toilettes.  Elle a fugué. Sa maman l'a cherchée un peu partout, sans succès. Du mardi jusqu'au vendredi on l'a cherché partout, on a appelé son numéro qui sonnait, mais elle ne décrochait pas.

On était dans cette inquiétude quand, le jeudi, une personne a appelé la camarade de Sadjo qui est notre voisine. La personne a dit qu'il est médecin et que sa copine se trouve aux urgences de l'hôpital Ignace Deen mais décédée.

Alors, la copine de Sadjo est venue directement me voir. Elle m'a donné le numéro de la personne qui l'a appelé que j’aie jointe. Le monsieur a répété la même chose, en nous disant qu'il est médecin. Après, nous sommes allées avec le fiancé de Sadjo à hôpital Ignace Deen. Quand nous sommes arrivés, nous avons rappelé le numéro mais qui ne passait pas.

Donc, nous avons jugé nécessaire de partir voir les médecins au niveau de la morgue de l'hôpital Ignace Deen. Effectivement, nous avons retrouvé son corps là-bas. Après, nous avons cherché à savoir auprès des responsables de la morgue qui a déposé son corps là-bas. Ces derniers nous ont dit que ce sont deux gendarmes qui sont venus déposer le corps là-bas.

Mais ce qui est plus choquant dans tout ça, ils ont donné des fausses informations sur elle. Quand j'ai vu le numéro qu'ils ont donné à la morgue, je l'ai directement, reconnu. C'était le numéro de son petit ami gendarme qui s'appelle Bangoura. Un jour ma sœur m'avait dit que son copain nommé Bangoura la menaçait à tout moment depuis qu'elle lui a dit qu'elle a un fiancé. Elle lui demandait de rompre leur relation. Car la date de son mariage a été fixe 1er janvier 2023", a témoigné Hadja Dalanda Diallo.

Le corps de Sadjo Bela Diallo se trouve à la morgue de l'hôpital Ignace Deen. Les d'enquêtes sur sa mort suspecte se poursuivent.

Mamadou Yaya Bah

Pour Africaguinee.com

 

Créé le Dimanche 27 novembre 2022 à 11:42

TAGS