Aide aux indigents : Le FDSI met en valeur un champ de riz de plusieurs hectares à Monchon

Boffa

BOFFA- Ce mercredi 16 novembre 2022, le Directeur Général du Fonds de Développement Social et de l'Indigence (FDSI), était à Boffa, une préfecture dotée d’énormes potentialités agricoles. Dans son ambition de concrétiser la vision du président de la transition de venir en aide aux ménages pauvres et indigents, Lansana Diawara a mis en valeur un champ de plusieurs hectares de riz dans le district de Monchon, sous-préfecture de Tougnilfili, préfecture Boffa.

L’objectif de cette visite de terrain est de toucher du doigt, les réalités afin de comprendre comment ce champ rizicole évolue depuis le lancement du projet. Ce n’est pas tout. L’autre objectif est de rassurer également les communautés que la grande partie de ce riz, après la récolte, leur sera exclusivement distribué. Dans cet ambitieux programme, l'année 2023 sera une année charnière.

"Dans chaque région administrative, nous allons réaliser 150 hectares de riz à partir de l'année prochaine, ce qui fera un total de 1050 hectares. Pour nous, il est extrêmement important que cela réponde à la vision du Président de la République (…). Le riz que nous avons cultivé est une variété très importante. Elle nous permettra prochainement dans nos campagnes distribution des vivres, de ne plus nous tourner vers les marchés extérieurs qui coûtent d'ailleurs chers à l'État (…). De passage, je précise que de nos jours, 700.000 ménages ont été enregistrés. D'ici fin d'année, nous serons à plus d'un million de ménages enregistrés dans le registre social unifié. Ce qui fait en termes de chiffres, un peu plus de 6 millions de personnes qui seront dans notre base de données", a expliqué Lansana Diawara.

Cette base de données permettra au Fonds de Développement Social et de l’Indigence de développer des programmes de prise en charge des personnes vulnérables, tant sur le plan du développement social, que sur le plan sanitaire et d'autres aspects qui seront déployés ultérieurement.

«Il faut donc préciser que ce champ est une phase pilote. Il nous permettra d'examiner, de sortir les faiblesses et les forces. Un rapport sera ensuite établi par la direction technique du développement social qui sera partagé par les directeurs régionaux du fonds, pour qu'enfin, l'année à venir soit la plus grande dynamique que nous allons déclencher. Vue que la phase pilote donne bien, il n'y a pas de raison que l'année prochaine l’’on ne réédite pas cet exercice", a précisé le Directeur Général du FDSI.

Cette initiative réjouit les autorités locales du district de Moncton. Oumar Bangoura président de cette localité a remercié le président de la transition pour avoir enclenché cet ambitieux programme.

"Nous félicitons notre président le colonel Mamady Doumbouya, à travers cette délégation qui est venue pour nous aider. Dans ce district, il y a beaucoup de pauvres. Nous remercions aussi madame la ministre Aicha Nanette Conté et nous remercions aussi le directeur Lansana Diawara d'avoir envoyé ce projet chez nous ici. Comme l'a dit le directeur Lansana Diawara si nous avons des machines en notre disposition, nous serons en mesure d’aider le Gouvernement à atteindre les objectifs qu’il s’est fixé. Nous demandons au Gouvernement de nous aider à avoir de projets de développement", a-t-il lancé.

 

Mamadou Yaya Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 17 novembre 2022 à 14:42

TAGS