Passerelle Koloma : l’érection des barrières réjouit les citoyens…

Conakry
Des barrière érigées à Koloma
Des barrière érigées à Koloma

CONAKRY- Érigée en 2019 pour limiter les accidents et fluidifier la circulation, la passerelle située au marché Koloma dans la commune de Ratoma était jusque-là peu utilisée par les passants. Désormais ce n’est plus le cas.

Les services en charge des travaux publics ont trouvé la "solution magique" pour pousser les personnes à l’emprunter. Des barrières de fer ont été installées sur le terre-plein central séparant les deux voies, à une distance d’une cinquantaine de mètres.

Cette solution offre plusieurs avantages. Les passants peuvent traverser en empruntant le pont avec plus de sécurité au niveau du marché qui grouille de monde tous les matins et soirs. Sur place, les citoyens saluent cette décision. C'est le cas d’Aboubacar Camara que nous avons rencontré.

"C'est une excellente chose. Nous pensons que l'Etat est dans son rôle régalien de protéger les citoyens et diminuer les accidents de la circulation. Normalement au niveau de toutes les passerelles, il faudrait mettre ces barrières qui contribuent à diminuer l'ampleur des accidents de circulation. On sait qu'il y a beaucoup de citoyens indélicats irrespectueux qui violent les règles de la sécurité routière, c’est bon d’avoir pensé à cette solution. Les accidents sont nombreux à Conakry mais avec ces barrières, il se peut que ça diminue. Je salue cette décision", se réjouit ce citoyen rencontré à Koloma.

 

Elhadj Mamadou Sall abonde dans le même sens. "Franchement, nous saluons l'installation des barrières pour permettre aux citoyens d'emprunter la passerelle. Moi, je vends ici, mais à tout moment c'est des accidents. Cela est dû en partie au refus catégorique de certaines personnes de traverser par la passerelle. A maintes reprises, il y a eu des accidents mortels ici avec des dégâts matériels. Ces accidents auraient pu être évités si les citoyens acceptaient d'utilisent la passerelle", explique ce marchand.

Content de l'installation des barrières, Thierno Amadou Diallo demande toutefois une doléance aux autorités. "Personnellement, je suis très content de l'installation de ces barrières. Je demande toutefois qu’on ouvre une petite porte pour les personnes âgées, pour les malades et les handicapés. Parce qu’eux, ils ne peuvent pas monter sur la passerelle", suggère ce citoyen.

D’autres lancent un appel à la prise de conscience pour protéger les installations. "Je lance un appel aux citoyens et surtout ceux qui sont au niveau de Koloma de protéger ces barrières. Parce qu'ils ont fait ça pour nous et pour notre protection. Donc, il faut y veiller. Même pendant les manifestations, il ne faut pas les toucher", lance Fatoumata Lansana Barry.

A suivre...

Mamadou Yaya Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 05 novembre 2022 à 17:34

TAGS