Etats-Unis : Sanusie Traoré, "héros guinéen" qui a sauvé une femme et son bébé d'une voiture en feu

Diaspora guinéenne
Sanoussie Traoré
Sanoussie Traoré

REVERE - Mohamed Sanusie Traoré a un courage qui force l’admiration. Ce chauffeur de profession, de nationalité guinéenne, a secouru de manière héroïque deux américains -une femme et un enfant- coincés dans une voiture en feu à Revere, dans l'État du Massachusetts, aux Etats-Unis.

Après avoir extirpé la femme et la fille du véhicule dans lequel elles étaient coincées, l’engin a explosé. Interrogé par la chaine CBS, le sauveteur raconte la scène…surréaliste.

"Cela fait partie de moi en tant qu'être humain. C'est notre travail de sauver des vies, tu sais?" dit le chauffeur d'Uber Mohamed Sanusie Traoré.

Il voyageait le long de Squire Road en se rendant à l'aéroport lorsqu'il a vu une voiture se renverser sur le côté. Le chauffeur s'est arrêté et s'est précipité sur les lieux. Il a entendu une femme crier à l'aide. Elle essayait d'ouvrir sa porte, mais le poids était trop lourd.

Alors qu'il soulevait la porte pour elle, il réalisa que la jeune fille de la femme essayait de s'échapper en premier. Il a demandé de l'aide supplémentaire, mais personne n'est venu.

"J'ai dû le faire moi-même, alors j'ai utilisé ma main droite pour soulever la porte de toutes mes forces, et j'ai sorti le bébé avec ma main gauche", détaille Traoré sur la chaîne américaie.

Quelques instants après que les trois se soient enfuis, la voiture a explosé en flammes. "Moins d'une minute, de la fumée a commencé à sortir du véhicule, puis un incendie. Le moteur est allumé, et du liquide sort, donc je sens un danger", ajoute Traoré.

Il a toujours mal au bras du sauvetage et voit un médecin, mais Traoré dit qu'il referait ce qu'il a fait."La vie est le seul cadeau qu'une fois enlevé, vous ne pourrez plus jamais l'avoir", a poursuivi Traoré. "Je suis musulman. Si vous sauvez une vie, c'est comme si vous aviez sauvé la vie de tous les êtres humains."

Africaguinee.com

Créé le Mercredi 02 novembre 2022 à 15:39