Santé : Le Projet HSD officiellement clôturé à Labé sur des notes de satisfaction

Labé

LABÉ-Lancé en Guinée en janvier 2016 et prolongé de 2 ans, le projet quinquennal HSD (Haute qualité de Service de Santé pour le Développement) a été officiellement clôturé ce samedi 29 octobre 2022 à Labé. Financé par l’USAID (Agence humanitaire des Etats-Unis pour le Développement international) à hauteur de 40 millions de dollars, ce projet visait à appuyer le système de Santé Guinéen.

La cérémonie de clôture régionale et dévolutions des activités et acquis du projet Haute qualité de service de santé pour le développement (HSD), a connu la présence des autorités administratives et sanitaires ainsi que des communautés bénéficiaires. Dans leurs interventions respectives, les différents intervenants ont unanimement reconnu l’impact positif de ce projet sur le terrain. A l’occasion de cette cérémonie des stands ont aussi été installés pour montrer de visu les acquis du projet dans la région de Labé.

« Le projet HSD mis en œuvre par JHPIEGO sur financement de l’USAID a fortement aidé la région de Labé. En 2015 après avoir fait l’évaluation la plupart de nos indicateurs étaient au rouge. Aujourd’hui nous clôturons ce projet avec un sentiment de satisfaction parce le projet a laissé un spécimen de personnels bien formés capables de prendre en charge la majeure partie des problèmes de santé liés à la mère et l’enfant. Ce projet qui a appuyé le personnel de santé est hautement salutaire. Tous les témoignages positifs que vous avez entendus ici témoignent la satisfaction des bénéficiaires », a déclaré Docteur Kassié Fangamou, inspecteur régional de la santé de Labé.

M.D est une femme victime de mariage précoce dont la vie a basculé un moment. Elle a fait un témoignage émouvant pour reconnaitre le bienfait du projet HSD à son endroit. « Ma vie a basculé à un moment, ayant été victime de mariage précoce. A la naissance de mon premier enfant, les complications ont fait que je suis devenue fistulée. J’ai été stigmatisée par la communauté et mon mari.  Je suis restée à l’isolement complètement désespérée. Je suis venue à Labé, le projet m’a soigné jusqu’à ce que j’aie retrouvé ma santé. Ça été une porte d’ouverture pour moi, j’ai été réintégrée dans la société. C’est à Labé ici que j’ai trouvé un homme qui m’a remarié. Donc, parler de ce projet me fait pleurer. Merci à HSD et merci à l’USAID » témoigne en larmes M.D

Dans les structures de santé couvertes par le projet (haute qualité de service de santé pour le développement), on salue les acquis qu’il faut pérenniser à tout prix pour le bien-être des usagers des services hospitaliers. Aliou Kafé Diallo, membre du comité de santé et d’hygiène du centre de santé de Dalein témoigne.

« Le projet HSD qui ferme aujourd’hui nous a permis d’améliorer les performances et la qualité du centre de santé. La qualité du travail est là, il nous revient d’assurer la pérennisation des acquis après le départ du projet. Désormais nous savons quoi faire au centre de santé pour les soins primaires. Comme vous le savez sans la participation communautaire, il n’y a pas de développement, nous allons utiliser nos communautés, les guider pour dissiper les lacunes qui persistent encore. À travers des plaidoyers, des causeries éducatives, des dialogues communautaires, nous ferons en sorte que le matériel et la formation acquis à travers ce projet soient rationnellement utilisés », promet Aliou Kafé Diallo

Docteure Mariama Ciré Diallo, Agente de CPN, consultations prénatales au centre de santé urbain de Lelouma, abonde dans le même sens : 

« Nous remercions le projet HSD pour la bonne collaboration entre les prestataires que nous sommes, le projet et le Gouvernement guinéen à travers le département de la santé. Avant le projet, j’avais du mal à faire passer un message, maintenant je suis mieux formée pour s’adresser à la communauté ; je peux parler en public ce qui n’était pas évident avant. Quant aux prises en charge aussi, les différentes formations m’ont aussi donné une facilité pour le bien-être des femmes enceinte. Je peux suivre tranquillement les femmes de la CPN à l’accouchement. Nous arrivons à gérer même les complications. Je souhaite que le projet HSD revient dans la région pour nous appuyer de plus », plaide Docteure Mariama Ciré Camara.

 Dr Mamadou Mouctar Baldé, coordinateur régional du projet HSD ne cache pas sa joie. C’est un heureux d’avoir rempli sa mission à la tête du projet HSD dans la région de Labé qui s’est exprimé. Il rend grâce à tous ceux qui ont joué un rôle pour l’aboutissement du projet et en appelle au bon usage des acquis :

 « Je suis très satisfait et content de l’implication mais aussi de la participation effective de toutes les parties prenantes de ce projet HSD. Que ça soit dans la phase de la conception, de la mise en œuvre ainsi que de la dévolution des activités du projet dans la région de Labé, qu’ils en soient tous remerciés. Mon souhait le plus ardent, c’est de profiter de toutes les opportunités que le projet a offertes à la région de Labé en termes de renforcement de capacité, matériels et équipements mais aussi en management. De toutes les personnes qui ont été formées comme formateurs et facilitateurs qui sont dans la région, c’est aux autorités de profiter de ces opportunités pour les utiliser.

Il faut mettre aussi en œuvre surtout le plan de dévolutions élaboré ici avec toutes les parties prenantes. Tous les actes posés sont des fiertés, mais je me rappelle de toutes ces femmes malades de fistule obstétricale qui ont bénéficié de soins de qualité et qui sont heureuses de recouvrir leur santé. Mes pensées aussi vont à l’endroit de ces femmes et enfants victimes de VBG pris en charge par le soutien du projet et toutes les communautés de Labé pour les soins de qualité dans les structures de santé renforcées au niveau de la capacité, de la formation et d’hygiène », a indiqué Dr Mamadou Mouctar Baldé, coordinateur du projet HSD.

Tous les acteurs du secteur de la santé des différentes préfectures de la région de Labé ont pris part à cette clôture du projet HSD. La cérémonie a aussi été l’occasion pour rendre hommage au défunt Docteur Mamadou Pathé Diallo, médecin ancien ministre guinéen de la santé décédé à Conakry et inhumé ce dimanche à Labé.

Alpha Ousmane Bah

Pour africaguinee.com

Tel. (+224) 664 93 45 45

Créé le Dimanche 30 octobre 2022 à 16:36