Ceni : Kabinet Cissé accusé d'un détournement présumé de 400 milliards Gnf

Guinée
Kabinet Cissé, ancien Président de la Ceni
Kabinet Cissé, ancien Président de la Ceni

CONAKRY- L’ancien Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Kabinet CISSE est dans le collimateur du Garde des Sceaux. Charles Alphonse Wright a donné des injonctions ce mercredi 26 octobre 2022 au Parquet Général de la Cour d’Appel de Conakry, aux fins de poursuites judiciaires contre l’ancien dirigeant de l’organe électoral guinéen.

M. Cissé est accusé des faits présumés d'enrichissement illicite, détournement de deniers publics et complicité portant sur une somme de quatre cent milliards (400 000 000 000 GNF). Il n’est pas le seul. Amara DIABATE ancien DAF de la même institution et autres, sont également cités dans la même affaire.

« Par courrier en date du 15 septembre 2022, enregistré sous le numéro 2368/MJ/CAB de Monsieur Charles André SOUMAH, ancien Commissaire à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), il a été porté à la connaissance du Ministre de la Justice et des droits de l'homme des faits de détournement et d'enrichissement illicite portant sur la somme présumée de quatre cent milliards de francs guinéens (400 000 000 000 GNF).

La source indique que ce montant a été utilisé depuis des années en violation des règles de gestion budgétaire notamment l'absence d'attestation des services faits du contrôleur financier, l'absence de procès-verbal de réception du comptable matière, la gestion opaque des ressources, la mise à l'écart du manuel de procédure administrative, financière et comptable... », a détaillé le garde des sceaux dans sa note consultée par Africaguinee.com.

Elle indique également des montants incriminés autour de la conclusion de certains marchés et de prestation de service notamment :

- Frais d'impression de kits électoraux des élections présidentielles 2020 pour un montant de deux milliards deux cent quatre vingt dix neuf millions neuf cent quatre-vingt-dix-huit mille (2 299 998 000 GNF):

  -Livraison des cartes d'électeur pour les élections présidentielles de 2020 neuf milliards cent deux millions cinq cent mille (9 102 500 000 GNF):

Frais d'impression des listes électorales deux milliards deux cent cinquante millions (2 250 000 000 GNF);

• Confection de t-shirts (présidentielle 2020) un milliard deux cent soixante deux millions deux cent cinquante mille (1 262 250 000 GNF);

Outre ces montants, le détournement d'un chèque d'une valeur de cent vingt millions de francs guinéens (120 000 000 GNF) émis par la SOGAM suite au remboursement d'un véhicule incendié par des inconnus affecté à un Commissaire de ladite institution.

Selon le Charles Alphonse Wright, il résulte de ces dénonciations des faits présumés de détournement de deniers publics affectés sous forme de ressources financières et matérielles à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

« Pour une clarification de responsabilité pénale personnelle sous réserve du respect de la présomption d'innocence, il est important d'engager des poursuites judiciaires autour de la gestion de l'ensemble des ressources financières et matérielles affectées à cette institution en mettant à contribution l'Inspection Générale d'Etat, l'Inspection des Finances et les services spécialisés sur des questions financières de 2008 à 2021 », a enjoint le ministre de la Justice.

A suivre…

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 26 octobre 2022 à 22:40