Macky Sall : "Les changements anticonstitutionnels ne sont pas acceptables"

Afrique
Macky Sall président du Sénégal
Macky Sall président du Sénégal

DAKAR-En présidant lundi 24 octobre 2022, l’ouverture de la 8ème  édition du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité, le Président Sénégalais a abordé la problématique des changements anticonstitutionnels en Afrique. A propos, Macky Sall s’est voulu clair : les coups d’Etat ne sont pas des remèdes aux maux du continent. Au contraire, ils les aggravent.

« En posant la problématique des chocs exogènes (de la paix et la sécurité), nous n’éludons pas pour autant les manquements dont les solutions relèvent de notre responsabilité, afin de favoriser les conditions minimales de paix et de stabilité propices au développement.

Il en est ainsi des changements anticonstitutionnels de gouvernement qui ont fait l’objet d’un sommet extraordinaire de l’Union Africaine en mai dernier.

Quelle qu’en soit la forme, ces pratiques ne sont pas acceptables. Elles ne peuvent pas servir de remède à nos maux. Au contraire, elles les aggravent et nous retardent sur le chemin du développement », a déclaré le Président en exercice de l’Union Africaine (UA).

La région de l’Afrique de l’Ouest a été frappée depuis 2020 par une vague de coups d’Etat militaires. Le Mali, la Guinée, le Burkina Faso, trois pays de la sous-région sont dirigés par des putschistes.

Accusé à tort ou raison de vouloir se maintenir au Pouvoir, en briguant un troisième mandat, Macky Sall a été aussitôt critiqué après cette sortie par ses détracteurs qui lui ont fait observer ces coups d’Etat militaires résultent souvent des coups d’Etat constitutionnels.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Mardi 25 octobre 2022 à 9:12