Exactions : "Des agents m'ont roué 150 coups à Koloma…", raconte Abdourahmane Barry

Conakry
Abdourahmane Barry
Abdourahmane Barry

CONAKRY-Ce jeudi 20 octobre 2022, une partie de la capitale Conakry a été le théâtre de violences ayant entrainé au moins trois morts et de nombreux blessés. Ces incidents meurtriers sont consécutifs à une énième "manifestation interdite" appelée par le FNDC, mouvement social dissous depuis début août.

En marge de cette manifestation, des agents des forces de défense et de sécurité déployés pour le maintien d’ordre sur l’axe le Prince sont accusés d’avoir commis des exactions. Abdourahmane Barry dit avoir été victime.

Marié et père de plusieurs enfants, ce conducteur de taximoto dit avoir été frappé (150 coups), par des agents postés à Koloma. Ses « bourreaux » lui ont retiré son téléphone et son argent. L’acte s'est passé hier, aux environs de 15 heures à Koloma marché dans la commune de Rotoma. Rencontré, il explique sa mésaventure.

"Hier vers les 15 heures, une dame est venue me trouver à Cosa. Elle m'a déplacé pour la déposer à Bambéto. Je l'ai envoyé. A mon retour, je suis venu jusqu'au niveau de Koloma marché où j’ai trouvé qu’il avait des policiers et des militaires du BATA (bataillon autonome des troupes aéroportées). Ils m'ont arrêté.

Deux se sont détachés du groupe pour venir me prendre. Ils m'ont conduit dans un coin isolé. Là, ils m'ont roué 150 coups. C’est la pire humiliation de ma vie. Ensuite, ils ont pris mon téléphone et le peu d’argents que j’avais. Après, ils m'ont demandé de partir.

Je suis marié et j'ai des enfants. Donc, si je ne travaille pas c'est très difficile pour moi de nourrir ma famille. Maintenant là, tout le corps me fait mal, je respire difficilement à cause des tortures qu’ils m’ont infligé. Je demande à tout le monde de se clamer pour que cette violence s'arrête dans notre pays. Les guinéens ne méritent ce qui passe actuellement dans leur pays", a-t-il témoigné.

A suivre…

Mamadou Yaya Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 21 octobre 2022 à 13:34