RN1 : Des coupeurs de route attaquent un véhicule transportant un corps...

Insécurité routière
Le cortège de véhicules transportant le corps
Le cortège de véhicules transportant le corps

LABE-Insécurité routière, on en parle encore ! Dans la nuit du lundi à mardi 11 octobre 2022 sur la route nationale numéro 1, un véhicule de transport en commun a été attaqué par deux bandits armés . L'attaque a eu lieu aux environs de 02heures du matin à Sébhori, sortie de Dalaba en allant vers de Pita.

Une fois n’est pas coutume. Cette fois-ci, armés de courage, les voyageurs qui ramenaient un corps au village pour inhumation, ont pu arrêter un des assaillants. Ce qui est très rare. Le chauffeur du véhicule raconte :

« L’attaque s’est passée dans les bandes de 02 heures du matin. Quand je sortais de Dalaba pour Pita, je suis venu jusqu'au niveau du virage là où se trouvent les garages. J'ai trouvé qu'ils ont barricadé la route. J'ai essayé de contourner pour m'échapper. Aussitôt, l'un des bandits a pris un caillou qu'il nous a jeté. La vitre de ma portière s'est caillassée, j'ai été blessé au front. Heureusement, le reste des passagers, personne n’a été blessé.  

Il y avait des amis qui venaient derrière, qui avaient un corps qu'on ramenait pour l'enterrement au village. Au moment de l'attaque, j'ai essayé de joindre un d’entre eux mais son numéro ne marchait pas. Arrivé à Sébhori centre, j’ai garé. Ceux qui venaient derrière m’ont trouvé sur place. C’est là où ils m'ont montré l'un des bandits en question qu’ils ont réussi à attraper. L'autre s'est enfui », explique Abdoulaye Djibril Bah.

Comment l’assaillant a-t-il été arrêté ?  Mamadou Diouma Bah, explique : « Comme il y avait plusieurs voitures, à notre arrivée nous n'avons pas eu peur, nous sommes descendus les affronter. Ils étaient au nombre de deux, le premier qui avait un fusil s’est caché. Nous avons réussi à attraper le second. Nous avons jugé nécessaire de ne pas le laisser entre les mains des services de sécurité de Dalaba, car les autorités de là-bas et tous les chauffeurs savent qu'ils font des attaques dans cette localité, on s'est dit de l'envoyer à Pita ici pour le confier aux autorités d’ici. Ils avaient retiré de l'argent avec le chauffeur qui était devant, nous qui étions derrière avons dit que ça ne va marcher. Nous sommes descendus pour les encercler. Quand il a voulu fuir, je lui ai poursuivi pour le terrasser. Il est tombé, ensuite, nous l'avons attrapé. Certains voulait le brûler vif, mais on s’est opposé. Nous l'avons attaché dans la pick-up près du corps qu'on transportait pour le déposer ici », a expliqué le chauffeur.

L’assaillant été déposé à la gendarmerie de Pita. Dans ses poches, il y avait un téléphone sans puce, plus des boules de drogue et d’autres produits dopant comme du tramadol. En moins d'un mois, plusieurs attaques à mains armées ont été enregistrées sur cette route nationale Labé -Conakry. Certaines victimes ont été blessés par balles, d’autres ont perdu de fortes sommes d'argents emportés par des bandits sans pitié.

Thierno Oumar Tounkara 

Pour Africaguinee.com 

Tel : (+224) 622 245 633

Créé le Mardi 11 octobre 2022 à 19:27