Conseil de paix et de sécurité de l’UA : Le Nigérian Bankole Adeoye irrité de ses collaborateurs

Afrique

Le diplomate nigérian, Bankole Adeoye, Commissaire de l’Union Africaine aux affaires Politiques, à la Paix et à la Sécurité semble être agacé par l'héritage de son prédécesseur, l'ex-Commissaire Paix et Sécurité de l'UA, l'algérien Smail Chergui, d'autant plus que le personnel actuel du CPS reste toujours dominé par des fonctionnaires originaires de l'Afrique du sud, la Namibie et l'Algérie.

L'ambassadeur nigérian Bankole Adeoye s'agace depuis plusieurs semaines d'un manque de travail de ses principaux collaborateurs au sein du Conseil de paix et sécurité de l'Union africaine. Il vient de le faire savoir bruyamment à travers une lettre envoyée le 5 septembre.

L'ambiance est électrique au sein du Commissariat aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité de l'Union africaine (UA). Depuis plusieurs semaines, le Nigérian Bankole Adeoye a du mal à contenir son agacement contre certains directeurs et chefs de département. Il leur reproche en particulier un "manque de coopération dans la préparation des sessions du Conseil de paix et de sécurité (CPS)". Ces récriminations ont fait l'objet d'un courrier officiel très direct rédigé le 5 septembre et diffusé à l'ensemble du personnel sous la responsabilité de Bankole Adeoye.

Ce document de trois pages, qu'Africa Intelligence a pu consulter, est intitulé "Working documents for the peace and security council processes". Il évoque la menace de "conséquences managériales" si les fonctionnaires du département continuaient à ne pas respecter les règles et ne se rendaient pas davantage disponibles dans le travail de préparation.

La deuxième page est par ailleurs entièrement consacrée aux éléments que le commissaire veut désormais systématiquement trouver dans toutes les notes de concept, les briefings et les rapports qui sont destinés à sa personne, ainsi qu'au président de la commission de l'UA, le Tchadien Moussa Faki Mahamat.

Administrateur expérimenté

Après avoir été l’ambassadeur du Nigeria en Ethiopie avec compétence sur l'UA, Bankole Adeoye a été élu par l'ensemble des 55 membres de l'institution - un cas quasi inédit dans l'histoire de l'UA - lors de la conférence des chefs d'Etat de février 2021 à Addis-Abcba. Auparavant, il a longtemps fait partie des cadres du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (Nepad) en Afrique du Sud, où il a notamment occupé la fonction de directeur de cabinet du secrétaire général Ibrahim Assane Mayaki, dont le dernier mandat s'est achevé il y a quelques mois. Pendant un temps, Adeoye a

même fait figure de favori pour prendre la direction du Nepad, avant d'être finalement envoyé à Addis-Abeba pour représenter le Nigeria en 2018.

In Africa Intelligence

Créé le Mardi 27 septembre 2022 à 17:20