L’an 1 du CNRD : Quel bilan pour le Conseil national de la Transition?

Guinée
Dansa Kourouma, Président du CNT
Dansa Kourouma, Président du CNT

{Libre opinion} Sous le leadership de son jeune et dynamique Président, Dr Dansa Kourouma, le CNT s’est très rapidement acclimaté à son rôle parlementaire dans un esprit de redevabilité vis-à-vis des mandants, depuis son installation le 05 février 2022. Dans le cadre la mise œuvre des missions qui lui sont dévolues par la charte de la transition, en moins d’un an, le CNT a réalisé de nombreuses activités. À l’occasion de la célébration de l’an 1 du CNRD, la Cellule de Communication et digitalisation du CNT propose quelques actions phares conduites par l’organe législatif de la Transition. Ces activités réalisées s’articulent entre autres autour des cinq (5) missions de l’institution :

I - De l’élaboration et l’adoption de la nouvelle Constitution

En prélude à l’élaboration de la nouvelle Constitution, le CNT a initié un certain nombre d’actions que sont :

  • Les missions de consultation des populations par les Conseillers nationaux sur toute l’étendue du territoire national ;
  • Différents échanges avec les forces vives de la Nation (organisations socio-professionnelles, partis politiques, organisations syndicales, élus locaux, etc.) ;
  • Organisation d’une série de conférences dans les universités publiques et privées de la capitale et de l’intérieur du pays.

II - De l’élaboration et l’adoption des textes de Lois

Depuis son installation, le CNT a statué sur un certain nombre de textes de Lois dont entre autres :

  • Le règlement intérieur du CNT ;
  • La résolution sur le chronogramme de la Transition ;
  • L’autorisation de ratification de l’accord cadre de financement de 159 000 000 € pour la construction de la route Labé-Mali ;
  • Le document de programmation budgétaire pluriannuelle 2023-2025 et le débat d’orientation budgétaire ;
  • La résolution sur la valorisation du textile guinéen. Cette initiative vise à booster les activités économiques des artisans guinéens ;
  • L’autorisation de ratification d’un accord de prêt relatif à l’acquisition de vaccins Covid 19 et d’autres produits de santé, signé entre la République de Guinée et la Banque islamique de développement ;
  • L’approbation de l’ordonnance relative à la Loi de Finances Initiale 2022 : ce budget s’équilibre en recette à 26 063 785 763 611 GNF et en dépenses à 30 607 656 125 068 GNF pour un déficit de 4 543 870 361 457 GNF ;
  • L’autorisation de ratification d’un accord de prêt sur les opérations d’importation de biens en provenance des pays arabes. Cet accord qui s’élève à 55 000 000 de dollars US a pour objectif de booster l’économie guinéenne en passant d’une agriculture de subsistance à une agriculture de performance.

III - Du suivi de la mise en œuvre de la feuille de route de la Transition

Dans le cadre de ses prérogatives, le CNT a entamé une série de séances de travail avec les départements ministériels. Le top départ de cette initiative s’est matérialisé par l’organisation d’une plénière sur le « diagnostic du système éducatif guinéen ».

Préoccupé par les résultats catastrophiques des derniers examens nationaux, le Conseil national de la Transition a organisé un débat constructif sur le système éducatif. Cette initiative première du genre, vise à poser un véritable diagnostic et apporter des solutions rapides pour une meilleure qualification du système éducatif en Guinée.

IV - De la contribution, la défense des Droits de l’Homme et des libertés publiques

De nombreuses activités et structures ont été implémentées dans le but de renforcer et promouvoir les Droits humains en Guinée, au nombre desquelles :

  • La mise en place du Caucus des femmes du CNT ;
  • La réception officielle du rapport d’enquête sur les besoins primaires des personnes handicapées en Guinée. L’objectif consiste à plaider auprès de l’organe législatif de la Transition, la prise en compte des préoccupations des personnes handicapées dans les prochaines législations ;
  • Les rencontres d’échanges avec les acteurs des Droits de l’Homme et organisations féminines dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations de l’examen périodique universel des droits de l’Homme et le plaidoyer en faveur des femmes et des enfants.

V - De la contribution à la réconciliation nationale

Le CNT a organisé un Forum inter-religieux avec l’appui du Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD). Objectif, consolider la quiétude sociale à travers la coexistence pacifique entre les religions et surtout l’implication active des leaders religieux pour une Transition inclusive et réussie. Ils ont été plus de 200 participants venus des quatre régions naturelles du pays ainsi que du Sénégal, du Mali et du Royaume du Maroc à prendre part aux travaux qui se sont déroulés durant deux jours au palais du peuple.

Par ailleurs, de nombreuses rencontres d’échanges ont été organisées avec des jeunes leaders de Conakry pour cultiver l’esprit de paix, de cohésion sociale et de coexistence pacifique entre les Guinéens.

VI - D’autres activités à l’actif du CNT

Le CNT, au-delà des missions qui lui sont assignées par la Charte de la Transition, s’est aussi penché sur d’autres activités non les moindres. A titre illustratif :

  • Le ballet diplomatique avec des représentations diplomatiques et consulaires majeures en Guinée ;
  • La relance de la diplomatie parlementaire avec à la clé la visite de Monsieur Bruno FUCHS, Vice-président et Secrétaire Général par intérim de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie, au CNT ;
  • La participation du CNT à un atelier organisé au Nigéria sur les dépenses fiscales en Afrique de l’Ouest ;
  • La participation du CNT à Cotonou, à l’Assemblée générale biennale du réseau des Parlementaires africains contre la corruption ;
  • La participation du CNT à la 28e Assemblée parlementaire de la Francophonie pour la région Afrique à Rabat au Maroc ;
  • La participation du CNT aux Assemblées parlementaires de la 60e session de l’Organisation des États Afrique, Caraïbe, Pacifique et à la 41e session (Afrique Caraïbe Pacifique-Union Européenne) ;
  • Le renforcement de capacités des Conseillers nationaux et des fonctionnaires parlementaires ;
  • Les reformes au sein de l’administration parlementaire. Au nombre des actions en cours, il y a entre autres :
  • La bancarisation des salaires des travailleurs parlementaires ;
  • Le contrôle des effectifs et l’évaluation des compétences à travers la mise en place d’une commission indépendante de vérification physique des travailleurs et des diplômes ;
  • L’amélioration en cours du niveau de vie des travailleurs à travers l’élaboration de la nouvelle grille salariale et du plan de redéploiement des travailleurs dans les différents services ;
  • La mise à disposition d’une ambulance médicalisée et l’audit fonctionnel de l’infirmerie;
  • L’extraction du fichier du personnel du CNT, les abandons et décès ;
  • La mise en place de commissions spéciales dont une de passation et l’autre de contrôle des marchés publics.

Cellule de Communication du CNT

Créé le Lundi 05 septembre 2022 à 3:48

TAGS