Le FNDC va "défier" le CNRD le 05 septembre : Risques de tensions à Conakry…

Guinée
La police anti-émeute déployée sur l'autoroute le Prince le 28 juillet dernier à Conakry
La police anti-émeute déployée sur l'autoroute le Prince le 28 juillet dernier à Conakry

CONAKRY-La journée du 05 septembre prochain risque d’être agitée à Conakry. Alors que le comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) s’apprête à célébrer son premier anniversaire, le FNDC, mouvement dissous par la junte, appelle à une manifestation grandiose dans le Grand Conakry.

Pour cet appel, le front dirigé par Oumar Sylla Foniké Mengué, (en détention depuis un mois) a élevé à nouveau le seuil d’alerte, conseillant les opérateurs économiques ainsi qu’aux sociétés établies sur le territoire guinéen, de « s’abstenir de toute activité » à partir du 5 septembre 2022.

« Nous demandons particulièrement aux compagnies minières, aux banques, usines, stations de vente de carburant et aux autres entreprises publiques et privées de suspendre toute activité durant les manifestations, en vue d’éviter tout incident dommageable », a appelé le FNDC, qui invite aussi les détenteurs d’engins roulants privés ou publics à les immobiliser.

Pourquoi cette manifestation ?

Selon les organisateurs, cette manifestation vise à demander au CNRD et au gouvernement de transition un retour rapide à l’ordre constitutionnel et dénoncer les récents ainsi que les arrestations arbitraires.

« Il faut resserrer les rangs autour de notre idéal de démocratie pour encore plus de mobilisation et de détermination, jusqu’à la victoire finale. En fonction de l’évolution de la situation, des consignes précises seront données en vue d’une meilleure coordination de nos actions dans le Grand Conakry.

Que nul ne recule devant l’arrogance, les intimidations et la répression, armes ultimes des imposteurs, qui montreront rapidement leurs limites. C’est à ce prix seulement que nous libérerons notre Pays des clans mafieux, et empêcherons toute velléité de confiscation de notre Démocratie et de nos libertés », a lancé le FNDC.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Mercredi 31 août 2022 à 16:01