Les conseils communaux sur la sellette : Bah Oury exprime un souhait...

Guinée
Bah Oury, leader de l'UDRG
Bah Oury, leader de l'UDRG

CONAKRY-En Guinée, les conseils communaux élus en 2018, sont menacés de dissolution. Le président de la transition a menacé de dissoudre tous les conseils communaux « coupables » de mauvaise gestion des fonds publics et de les remplacer par des délégations spéciales.

Comment cette « menace » est-elle perçue au sein de la classe politique ? Pour Bah Oury, leader de l'UDRG, des discussions doivent être engagées dès maintenant pour trancher sur leur sort.

« Je pense que les collectivités, mairies et autres auront bientôt 5 ans. En Février 2023, le mandat de ces collectivités va expirer. Je pense que des réflexions doivent s'engager pour savoir quelle alternative prendre. Parce que la plupart des collectivités décentralisées ont été caractérisées par une mauvaise gestion à l'image de ce qui s'est passé au sommet de l'Etat », a indiqué Bah Oury, dans un entretien accordé à Africaguinee.com.

L’élection des mairies en 2018 avaient été émaillées par des violences hors du commun. Plusieurs guinéens avaient été tués dans des affrontements entre partisans de factions politiques opposés.

Depuis son arrivée au Pouvoir, l’actuel dirigeant guinéen, le colonel Mamadi Doumbouya a dissous trois conseils communaux pour mauvaise gestion des ressources des collectivités. Il s’agit notamment des conseils communaux de Siguiri, Gaoual.

Le parti Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) voit derrière ces « velléités », une volonté pour les autorités de la transition de s’attarder sur des aspects périphériques en vue de retarder la transition.

« Tout cela montre que nous ne sommes pas prêts pour le retour à l’ordre constitutionnel normal. Sinon on ne peut pas vouloir mettre en place des délégations spéciales à un moment où des élections majeures (locales, législatives, présidentielle) nous attendent », a averti Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG, interrogé par Africaguinee.com.

A suivre…

Siba Guilavogui

Pour Africaguinee.com

Créé le Mardi 23 août 2022 à 14:18