Ratissage dans le Grand Conakry : Une centaine d’arrestations signalées…

Conakry
Des agents de la gendarmerie guinéenne
Des agents de la gendarmerie guinéenne

CONAKRY- Fin juillet dernier, la junte militaire au Pouvoir en Guinée a déclenché une vaste opération de démantèlement des zones considérées comme « criminogènes » dans le Grand Conakry. Ces patrouilles visent à « sécuriser la population », selon le chef d’État-major général des Armées, le colonel Sadiba Koulibaly.

Cette opération spéciale « anti gangs » menée conjointement par l’armée, la police et la gendarmerie a été étendue dans les marchés de Conakry, qui selon les services de sécurités sont transformés en lieux de prostitution, de vente et de consommation de la drogue. Désormais, à partir de 20 heures, après les heures de vente tous les marchés seront vidés pour être rouverts à 5h du matin. 

Cette action se poursuit toujours, non sans psychose, dans les quartiers. Dans la nuit du vendredi à samedi 20 août 2022, plusieurs cas d’arrestations ont été faites dans la banlieue sud de Conakry.

Lire aussi-Grand Conakry : La prochaine cible de la junte pour "enrayer" l’insécurité…

Selon une source sécuritaire qui s’est confié à Africaguinee.com, il y a eu de nouvelles d’interpellations à Tombolia marché et à Entag marché, dans la commune de Matoto. A la Casse de Sonfonia également, des arrestations similaires ont été signalées la nuit dernière. Les personnes arrêtées devraient être déférées très prochainement.

« Nous avons procédé à des arrestations hier nuit à Tombolia et à Entage marché. Nous sommes en train de travailler sur leur dossier. Ceux qui sont arrêtés seront déférés », a confié une source sécuritaire qui est au cœur de cette opération. Elle a confié qu’une centaine de cas d’arrestations ont été faites à date. L’opération qui produit des résultats va se poursuivre, selon les services de sécurité.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Samedi 20 août 2022 à 17:29

TAGS