La mère d’Ibrahim inconsolable : "On m’a arraché mon unique fils…"

Conakry
Madame Adama Dian Baldé, mère du jeune Ibrahima Baldé tué par balle à Wanindara
Madame Adama Dian Baldé, mère du jeune Ibrahima Baldé tué par balle à Wanindara

CONAKRY- L'émotion est vive dans la famille de Ibrahima Bah, tué par balle ce mercredi 17 août 2022, à Conakry en marge d’une manifestation appelée par le FNDC (front national pour la défense de la constitution), mouvement hétéroclite dissous début août par les autorités de la transition. 

La famille de la victime loge à Wanindara 2, dans la commune de Ratoma. Sur les lieux, où un journaliste d'Africaguinee.com s'est rendu, parents et proches de la victime sont inconsolables. Selon M. Chérif Baldé, père de la victime, Ibrahima a été tué alors qu'il exerçait son activité de taxi-moto. L'engin sur lequel il roulait est garé juste à côté. Il est inconsolable. 

"Je suis le père de Ibrahima Baldé. C'est un chauffeur de camion. Ils l'ont tué vers 15h vers carrefour marché. Puisqu'il n'avait pas de camion, il se débrouillait en faisant le taxi-moto. C'est dans ça qu’il a été abattu. Je suis allé voir son corps qui était avec les agents de la croix rouge. Des témoins m'ont dit que ce sont des agents encagoulés du BSP (Bataillon spéciale de la sécurité Présidentielle) qui ont tué mon fils", a expliqué le papa de la victime. 

Ibrahima Baldé était un chauffeur qui avait son permis de conduire, ajoute son père. "Il a conduit pendant deux ans ici. Tous les syndicalistes d'ici le connaissent. Ils l’ont tué, je respecte la volonté de Dieu, mais je ne pardonnerai jamais celui qui l’a assassiné", a déclaré M. Chérif Baldé. 

La maman d’Ibrahim est inconsolable. Madame Baldé Adama Dian a perdu son fils unique. Elle n'a pas de mots pour décrire sa colère et son émotion. 

"On m’a arraché mon unique fils. Qu'est-ce que je veux dire ? Ils ont tué mon fils. Mon enfant est parti. Je m’en remets à notre créateur", répétait-elle en larmes.

Fin juillet cinq personnes avaient été tuées dans une manifestation anti-junte au Pouvoir. Celle-ci également avait été appelée par le FNDC, dissous par le CNRD le 06 août 2022.

Siddy Koundara Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Créé le Mercredi 17 août 2022 à 20:54