Guinée : La junte face à de nouvelles frustrations à Conakry…

Conakry
Mory Condé, ministre de l'Administration du territoire et de la décentralisation (G), la Gouverneure de la ville de Conakry, Mme M'Mah Hawa Sylla (M) et le colonel Mamadi Doumbouya, Président de la Transition (D)
Mory Condé, ministre de l'Administration du territoire et de la décentralisation (G), la Gouverneure de la ville de Conakry, Mme M'Mah Hawa Sylla (M) et le colonel Mamadi Doumbouya, Président de la Transition (D)

CONAKRY- Les autorités de la transition font face à de "nouvelles frustrations" à Conakry alors que des manifestations sont projetées dans le pays le 17 août prochain, a appris Africaguinee.com.

Les gardes communaux sont mécontents. Composés de 600 hommes, sortis de l’École nationale de la Police et de la protection civile de Kagbelen, ces agents menacent de se faire entendre.

Et pour cause, ils ont accumulé plusieurs mois d’arriérés de salaires. Ils avaient projeté des mouvements dès la semaine prochaine, mais certains de leurs responsables ont été arrêtés. Ils sont détenus dans un commissariat de Conakry, a-t-on appris.

Dans un mémorandum qu’ils ont adressé aux autorités, ils exigent entre autres le paiement intégral de leurs arriérés de salaire (six mois) dans un bref délai, l’engagement de tout le personnel de la garde communale à la fonction publique.

« Pas de recul pour la défense de l'honneur des compagnons de la garde communale, car notre combat est légitime et fondé (…) Cette fois, on ira jusqu’au bout », prévient un des responsables du collectif.

A suivre…

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 15 août 2022 à 0:23

TAGS