CNT : Dr Dansa Kourouma lance un projet agricole dénommé "mon potager citoyen"

Guinée

CONAKRY-Le président du Conseil National de la Transition ( CNT) Dr Dansa Kourouma a procédé ce lundi, 15 août 2022 au lancement officiel du projet M'ma Lakoè CNT ( Mon potager citoyen). Ce projet agricole initié par les conseillers nationaux vise à promouvoir l'agriculture bio sur un vaste domaine non exploité qui servira de jardin potager.

Sous le magistère de Dr Dansa Kourouma, les conseillers nationaux ont mis en valeur un domaine agricole qui est situé dans l'enceinte du Jardin du 02 octobre, non loin de la mer. L'initiative soutenue par l'ensemble des membres du CNT consiste à expérimenter les cultures maraîchères dont les produits une fois récoltés, serviront à alimenter la cantine du Conseil National de la Transition. Ensuite, une partie de la récolte sera vendue sur le marché, selon le numéro un du CNT.

« Le lancement du projet M’ma Lakhoè CNT (mon potager) est une initiative du CNT pour assurer notre pleine intégration dans la réalisation de l’agriculture biologique.  Il ne s’agit pas de faire l’agriculture pour le faire mais apporter une marque spéciale aux produits bio. Cette initiative qui a été portée par une de nos sœurs a eu l’adhésion de tous les membres du CNT en plénière.

Nous sommes là aujourd’hui pour faire le lancement et nous mettre nous-même la main à la patte pour que ces petits potagers citoyens, initiés et mis à terre, entretenus et récoltés par les membres du CNT, puissent marquer le point de départ d’une action d’envergure nationale pour la promotion de l’agriculture Bio.

Les produits que nous allons récolter seront utilisés pour la cantine du CNT, une partie sera vendue et l’argent sera investi sur d’autres terres disponibles à Conakry. Quand on s’implique dans cette activité, cela va améliorer le tourisme, l’attractivité de la Guinée. Parce que quand des produits Bio sont vendus dans les hôtels ça attire les touristes », a-t-il indiqué.

En outre, le président du CNT soutient que ce projet agricole marque un retour à la terre, tel prôné par le premier régime sous lequel, chaque Guinéen avait son potager. Pour la pérennisation d'une telle initiative, Dr Dansa Kourouma encourage la mise en valeur des espaces vides. Ce qui pourrait dit-il, dans une certaine mesure, permettre de lutter contre l'insalubrité dans la capitale guinéenne.

« C’est aussi encourager le retour vers la terre qui est l’alternative indispensable pour le décollage économique de la Guinée. Chacun doit avoir son petit potager. Notre problème n’est pas de gagner de l’argent, mais d’encourager les autres à retourner vers la terre. On s'attend à ce que chaque école ait son potager. Sous le PDG chacun avait son potager scolaire. Nous devons amener les écoles, les universités vers cela.

Rentrez dans la cour de l’Université de Sonfonia, vous voyez des espaces à perte de vue. On peut les exploiter. A défaut d’avoir des espaces verts, il faut encourager l’agriculture urbaine. Pour moi c’est fondamental. Ça permet de lutter contre l’insalubrité. L’ambition qui nous anime ce n’est pas de faire du spectacle, mais de montrer qu’au-delà de s'asseoir à l’hémicycle pour voter des lois, on peut s’engager dans des actions citoyennes », a rassuré le président du CNT.

 

Siba Engagé

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 623 06 56 23

Créé le Lundi 15 août 2022 à 19:40