Grand Conakry : La prochaine cible de la junte pour "enrayer" l’insécurité…

Guinée
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne

CONAKRY-Au lendemain des manifestations meurtrières de fin juillet, la junte militaire au pouvoir, a déclenché une vaste opération de démantèlement des zones considérées comme criminogènes dans la Grand Conakry. Plus de 60 jeunes sont interpelés à date.

Alors que cette opération se poursuit, les autorités ont identifié de nouvelles cibles. Désormais, cette action va toucher les marchés de la capitale, considérés par le haut commandant de la gendarmerie, comme des lieux où s’exercent des travers de toute nature : vente et consommation de la drogue, prostitution, banditisme. Une réunion a été organisée dans ce sens à Conakry entre des membres du CNRD et des responsables communaux, a appris Africaguinee.com.

« Depuis près de dix jours maintenant, une opération de démantèlement des nids de bandits qu'on appelle les temples est déclenchée par toutes les forces de police et de gendarmerie qui fait déjà de très bons résultats. Lors de ses mouvements sur le terrain, cette opération a fait un constat : les marchés qui sont dédiés aux ventes sont aujourd'hui tous transformés en des lieux criminogènes. Ça fume dedans, ça vole dedans, ça tire dedans. On ne sait pas qui sont ces gens-là, qui sont derrière eux. C'est difficile de traverser ces marchés là aujourd'hui », explique le haut commandant de la gendarmerie.

Désormais, à partir de 20 heures, après les heures de vente tous les marchés seront vidés pour être rouverts à 5h du matin. Les opérations de démantèlement des zones criminogènes, vont s'étendre dans les marchés. Commerçants, vigiles, manutentionnaires sont priés de plier bagages avant 20h.

« On ne veut plus voir personne dedans parce qu'il n'y a pas d'électricité, il n'y a pas d'organisation dedans. Ça fume, c'est la prostitution, c'est la drogue. Tout ce qui est illicite aujourd'hui se trouve dans les marchés avant les heures de vente », martèle le colonel Balla Samoura, figure de la junte militaire au Pouvoir en Guinée.

A suivre…

Siba Guilavogui

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 13 août 2022 à 17:44

TAGS