RSU : Le Fonds de Développement Social et de l'Indigence sensibilise les responsables communautaires de Koundara

Guinée
Lansana Diawara, Directeur Général du Fonds de Développement Social et de l'Indigence
Lansana Diawara, Directeur Général du Fonds de Développement Social et de l'Indigence

KOUNDARA-Une mission du Fonds de Développement Social et de l'Indigence (FDSI) conduite par son Directeur Général, M. Lansana Diawara, a procédé ce samedi 30 juillet 2022, au lancement des travaux de sensibilisation des responsables communautaires, dans le processus de ciblage des ménages indigents dans la région de Boké.

Cette opération qui démarré par la préfecture de Koundara, vise les maires des communes rurales, les responsables des quartiers, les chefs des secteurs et les présidents de districts. L’objectif est d’obtenir l’adhésion et l’engagement de ces responsables locaux à accompagner le processus de ciblage des ménages indigents dans leurs circonscriptions. Ce projet phare pilotée par le Fonds de Développement Social et de l'Indigence vise à réduire considérablement la pauvreté sur toute l'étendue du territoire, à travers le Registre Social Unifié (RSU).

Dans la région de Boké, le Fonds de Développement Social et de l’Indigence (FDSI) se fixe pour objectif de cibler 874 613 personnes. Elles seront enregistrées dans la base de données du Registre Social Unifié (RSU), soit 124 945 ménages. D’après les données de l’Institut National de la Statistique, la Préfecture de Koundara (hôte du lancement de cet important programme) compte neuf (9) Sous-préfectures et 60 quartiers/ districts. Les messages de sensibilisation doivent toucher toutes les communautés. Dans son discours de circonstance, le Directeur Général du FDSI est revenu sur la portée de ce projet.

« Cette région (Boké) est caractérisée par l’exploitation des ressources minières dans ses différentes préfectures. L’homme a toujours eu des besoins illimités alors que les ressources pour les satisfaire sont limitées. La conciliation de ces deux préoccupations constitue une préoccupation majeure du Président de la République, Chef de l’Etat, Chef suprême des Armées, le Colonel Mamadi DOUMBOUYA, qui est vivement attaché au -respect des droits humains, à la transparence dans le secteur d’exploitation des ressources minérales, à la protection des droits des communautés- vivant dans les zones minières.

La mise en place du Registre Social Unifié (RSU), permettra une répartition adéquate des ressources générées par les entreprises minières et autres entre les filles et fils du pays sur la base de données fiables. Autrement, cela rendra visible l’apport et le rôle des compagnies extractives à l’augmentation de la croissance économique, à la lutte efficace contre la pauvreté, à l’assistance aux personnes vulnérables et le développement social dans notre pays », a indiqué le Directeur Général du Fonds de Développement Social et de l'Indigence.

Lansana Diawara rappelle que depuis la prise du Pouvoir par le Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD), le développement communautaire est centré sur le renforcement du bien-être des communautés. Convaincu de la pertinence du projet de Registre Social Unifié (RSU), le DG du FDSI invite les élus locaux à sensibiliser leurs communautés respectives.

« Les agents enquêteurs vont bientôt être déployés sur le terrain. Ils auront besoin de votre accompagnement. Nous pouvons compter sur vous pour la réussite ce programme afin que tous les guinéens jouissent des fruits de la croissance économique du pays. Avec cet espoir et la certitude d’obtenir des résultats probants, j’ose croire que cette campagne de sensibilisation communautaire sera à la hauteur de toutes les attentes », a formulé M. Diawara.

Pour sa part, le Préfet de Koundara s’est réjoui de cette initiative du Président de la Transition à assister les personnes démunies et à les accompagner pour leur épanouissement. Le Colonel Adbourahmane Keita a aussi témoigné toute sa gratitude et celle de sa population à la Direction Générale du Fonds de Développement Social et de l’Indigence, pour la mise en place du registre social unifié.

« Le registre social unifié permettra à notre pays, d’avoir une base de données fiable qui servira désormais, toutes les structures concernées par la protection sociale, en République de Guinée. Je remercie le Fonds de l’Indigence de nous avoir permis de faire partie de ce programme aussi important. En Guinée, malgré les efforts salutaires du Gouvernement dans sa lutte contre la pauvreté, force et de constater que celle-ci continue d’être un cauchemar pour le peuple de Guinée.

(…) La préfecture de Koundara s’engage à promouvoir les messages et programme de ce processus, jusqu’à satisfaction totale de nos communautés… Je lance un appel à toutes les couches sociales de notre préfecture de s’impliquer dans ce grand processus de ciblage », a lancé le Colonel Adbourahmane Keita. Après Koundara, la délégation s’est dirigée vers la préfecture de Gaoual.

 

De retour de Koundara, Thierno Oumar Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Dimanche 31 juillet 2022 à 17:46