Crimes économiques : La première condamnation tombe à la CRIEF…

Guinée
Noel Koulémou, Président de la Crief
Noel Koulémou, Président de la Crief

CONAKRY- La Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF) a rendu ce lundi 25 juillet 2022 sa première condamnation dans une affaire de détournement de deniers publics.  

Cette Cour anti-corruption mise en place en décembre dernier par la junte a condamné par défaut à 10 ans d'emprisonnement l'ancien Directeur Administratif des Affaires Financières (DAAF) de la Cour Constitutionnelle.  La Crief a également décerné un mandat d'arrêt contre M. Sidiki Sylla en fuite.

Il a été reconnu coupable pour des faits de "détournement de deniers publics et enrichissement illicite" alors qu’à l’origine de la poursuite, il y avait aussi une charge de "blanchiment de capitaux", mais qui a été écartée.

En plus de cette peine de prison (10 ans) et du mandat d’arrêt, le juge de la Chambre de Jugement de la CRIEF, Francis Kova Zoumanigui, a également condamné M. Sidiki Sylla au paiement de la somme de 25 442 736 500 Gnf. Le juge a aussi validé la saisie conservatoire du montant incriminé évalué à 12 721 368 250 Gnf.

En plus, monsieur Sylla a été condamné par la CRIEF au paiement de 50 milliards Gnf à titre de réparation de tous les préjudices confondus. 

Enfin, elle a ordonné la confiscation et la vente au profit de l’Etat guinéen de tous les biens meubles et immeubles de l'ancien DAAF de la Cour Constitutionnelle, Sidiki Sylla dont le domicile déclaré bâti se trouve à Kobaya, un quartier de la commune de Ratoma. 

A suivre…

Oumar Bady Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel : (00224) 666 134 023 

Créé le Lundi 25 juillet 2022 à 15:23