Union "Anad-Ufr-Rpg" derrière le FNDC face au Cnrd : Bah Oury "déballe" les dessous…

Guinée
Bah Oury, leader de l'UDRG
Bah Oury, leader de l'UDRG

CONAKRY-Une situation inédite est en train de dessiner en Guinée. Des forces antagoniques à tout bout de champ hier, sont en train de s’unir pour faire à la junte accusée de vouloir s’éterniser au Pouvoir et d’instrumentaliser la Justice pour écarter des candidats jugés favoris aux prochaines échéances électorales.

Le RPG arc-en-ciel, (ancien parti au pouvoir, ndlr), fait front derrière des structures -ANAD, FNDC, UFR- qui l’ont combattu hier, pour faire face aux militaires qui lui ont fait perdre le pouvoir il y a dix mois. Pour Bah Oury, leader de l’UDRG, les dessous de cette union de circonstance sont ailleurs.

« La motivation essentielle n’est pas liée fondamentalement à la question de la transition politique. La plupart de ces forces sont gênées par l’action de la Crief (cour de répression des infractions économiques et financières). Le RPG a eu l’honnêteté de le dire ouvertement en demandant la libération de ses responsables en détention préventive et l’arrêt des travaux de la Crief. Ça a le mérite de la clarté », a indiqué Bah Oury dans un entretien accordé ce samedi 23 juillet 2022.

Il avertit toutefois qu’on ne peut fermer les yeux sur la gestion antérieure du pays. Selon Bah Oury, toute personne responsable au regard de ce qui se passe dans la sous-région et des difficultés économiques et sociales que les populations endurent, devraient avoir une attitude conforme avec les intérêts du pays.

« La Crief mobilise contre elle des forces qui étaient hier antagoniques. C’est la seule raison qui explique la situation inédite à laquelle on constate. Ceci est prouvé par la convergence par rapport à l’organisation de manifestations de rue dans un contexte particulièrement trouble pour le pays », a-t-il martelé dans l’entretien accordé à Africaguinee.com et dont l’intégralité sera diffusée ultérieurement.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Samedi 23 juillet 2022 à 20:31

TAGS