Guinée : Le Parquet général de Conakry ouvre un nouveau front…

Conakry
Mamadou Dian Bora Diallo
Mamadou Dian Bora Diallo

CONAKRY-Alors que la Guinée fait face à une recrudescence d’accidents de la route souvent meurtriers, le parquet Général de Conakry a brandi ce vendredi 22 juillet 2022, la tolérance zéro contre les infractions routières commises par les usagers.

Près de 50 personnes ont péri dans des séries de drames routiers entre juin et le mois de juillet en cours en Guinée. Le parquet général de Conakry veut désormais servir pour discipliner la circulation. Il a donné une instruction aux agents et responsables sécuritaires d'appliquer la loi dans toute sa rigueur contre ceux qui commettent des infractions sur la route.

" Il était important que le Parquet général puisse inviter les chefs services liés à la sécurité routière pour leur définir les nouvelles orientations en matière de la sécurité routière. Nous leur avons dit qu'à partir d'aujourd'hui, c'est une politique de tolérance zéro en ce qui concerne les accidents de la circulation. Toute personne qui sera auteur des infractions sur la route, PV (procès-verbal) sera établi et la personne sera déférée au niveau des paquets d'instance pour qu'elle soit jugée conformément à la loi", a prévenu le procureur.

Mamadou Dian Bora Diallo demande aux procureurs des tribunaux d’instance d’appliquer une politique de tolérance zéro lorsqu’ils reçoivent des dossiers liés aux infractions routières.

‘’Nous avons demandé aux services de sécurité d'être fermes, puisque la responsabilité à ce niveau est collective. Nous voyons en longueur de journée certains citoyens se comporter de façon inadmissible sur la route. Ils conduisent à des vitesses élevées, ils ne respectent pas le code de la route, et quand voulez appliquer la loi sur eux, ils cherchent à se justifier par d'autres méthodes. Tout citoyen qui ne respectera pas la loi en matière de circulation routière, ce sera la tolérance zéro", a averti le magistrat.

Le lieutenant-colonel Michel Koly Sovogui commandant du groupement spécial gendarmerie routière de Conakry a indiqué que leur instrument de travail doit être basé sur les lois et les documents notamment du code de la route, du code de procédure pénale et du code pénal.

"Les agents que vous trouvez sur la route, ce sont vos frères, vos amis, vos enfants. Ils sont uniquement là pour votre sécurité puisque sans sécurité, ils ne peuvent pas rouler comme ça se doit. Donc on est là pour leur propre sécurité il ne faut pas qu'ils prennent les agents comme si c'était des ennemis", a lancé cet officier.

Bangoura Aboubacar Demba, commissaire divisionnaire, commissaire spécial de la sécurité routière de Matoto apprécie cette initiative.

"Il faut que les gens comprennent que nous sommes là pour leur sécurité. Nous apprécions que la justice ait décidé de nous doter des instruments juridiques qui vont nous permettre de mener à bien notre travail de sécurisation des personnes et de leurs biens. Nous sommes prêts à exécuter les textes juridiques s'ils sont mis à notre disposition", a lancé le commissaire. 

Siddy Koundara Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel: (00224) 664 72 76 28 

Créé le Vendredi 22 juillet 2022 à 20:44

TAGS