Mamadou Sylla vs Etat guinéen : Air Guinée ou la face immergée de l’iceberg…

Guinée
Elhadj Mamadou Sylla, leader de l'UDG
Elhadj Mamadou Sylla, leader de l'UDG

CONAKRY-Le contentieux entre l’Etat guinéen et le Groupe Futurelec Holding d’Elhadj Mamadou Sylla ne date pas d’aujourd’hui. Le dossier « Air Guinée » dans lequel le leader de l’Union Démocratique de Guinée (UDG) a été entendu puis inculpé, ce mercredi 20 juillet par la Crief (cour de répression des infractions économiques et financières) n’est que la face immergée de l’iceberg. Explications.

En 2006, deux cabinets d’audit indépendants à savoir FFA-Ernst&Yong et Audit Guinée-Pannel Kerr Forster, avaient réalisé un Audit sur les Transactions Commerciales et Financières, entre l’Etat guinéen et le Groupe Futurelec Holding, de la période allant de janvier 2000 à Novembre 2005. Des conclusions de ce rapport consulté par Africaguinee.com, il en résultait que l’Etat guinéen resterait devoir au Groupe Furelec Honding d’Elhadj Mamadou Sylla la coquette somme de 22.671.946 dollars Us.

Comment régler cette dette ? Cette question taraudait les esprits même des Institutions de Bretton Woods. A la suite de ce rapport, le Fonds monétaire international et de Banque mondiale avaient recommandé qu’une solution définitive soit trouvée au contentieux Etat/Futurelec. Ce qui avait conduit les deux parties, d’après nos informations, à convenir d’un avenant du contrat d’audit.

En 2008, peu avant la mort du Général Lansana Conté, sur recommandation des Institutions de Bretton Woods, un protocole d’accord de règlement des dettes croisées entre l’Etat guinéen, la Banque Centrale, le Groupe Futurel et Elhadj Mamadou Sylla avait été négocié et signé.

C’était le 15 décembre 2008, c’est-à-dire une semaine avant la mort du Président Conté. A l’article 3 du protocole d’accord, l’Etat s’est engagé à régler au Groupe Futurelec le solde net de 19.794.619 dollars. Survint alors le coup d’Etat opéré par Moussa Dadis Camara et un groupe d’officiers. L’engagement n'a pas été respecté. Chose qui amènera plus tard le Groupe de Mamadou Sylla à cesser toutes ses activités et de mettre en congé technique ses travailleurs. Cette affaire serait toujours pendante.

A propos d’Air Guinée, le dossier dans lequel M. Sylla a été entendu, la situation globale sur l’opération de cession de la compagnie, le total des règlements justifiés se chiffre à 4.177.901 dollars Us, tandis que le montant de la convention est de 5.000.000 Us. Selon le tableau du rapport de FFA-Ernst&Yong et Audi Guinée-Pannel Kerr Forster, le solde en faveur de l’Etat est de 822.099 us.

Nous y reviendrons !

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Jeudi 21 juillet 2022 à 16:11