Lansana Diawara : "Nul ne peut lutter contre la pauvreté sans connaître les pauvres..."

Guinée forestière

BEYLA/LOLA-La campagne de sensibilisation des responsables communautaires sur le processus de ciblage des ménages indigents se poursuit en région forestière. Après l’étape de N’Zérékoré, Yomou, la délégation du Fonds de Développement Social et de l'Indigence dirigée par Lansana Diawara, a été reçue lundi 4 juillet 2022 dans les préfectures de Beyla et Lola où on a constaté une forte mobilisation.

Ce programme phare des autorités de la transition qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la pauvreté connait un engouement de taille au niveau des responsables locaux. Ceci témoigne de l’adhésion des populations à ce projet qui à terme devra aboutir à la mise en place d’un registre social unifié. Dans les localités visitées, c'est un sentiment de satisfaction qui se dégage chez les élus locaux qui sont convaincus que ce programme permettra sans doute la réduction de la vulnérabilité de la plupart de leurs citoyens qui vivent une pauvreté accrue.

« C'est un sentiment de joie qui nous anime aujourd'hui. Si le Gouvernement a pensé positivement aux ménages les plus démunis, nous accueillons à bras ouverts cette mission qui vient de Conakry, pour nous aider afin que la pauvreté ne soit plus qu’un triste souvenir dans nos communautés. C'est pourquoi aujourd'hui les citoyens se sont fortement mobilisés quand ils ont appris l'initiative du Fonds de Développement Social et de l'Indigence. Aujourd'hui, nous pouvons penser que tous les ménages que nous dirigeons au sein de notre communauté à travers les chefs de quartiers et les présidents de districts, seront satisfaits suite à la venue de ce grand projet », a soutenu Doro Traoré, premier vice maire de la commune urbaine de Lola.

Pour sa part, le maire de la commune urbaine de Beyla a adressé de vifs remerciements aux responsables du FDSI et au Président de la République qui a eu l’initiative de conduire un tel projet au bénéfice des populations vulnérables. Il a invité les chefs de quartiers, les présidents de districts à bien assimiler les messages de sensibilisation délivrés par la délégation du FDSI, en vue de faire une meilleure restitution.

"Au sortir d'ici, vous devez faire la restitution dans vos différentes communautés. Vous êtes les acteurs bénéficiaires, puisque c'est vous qui êtes en contact avec les citoyens. Donc, je vous demande de suivre attentivement pour bien faire la restitution. Nous remercions le président de la République et son gouvernement qui ont pensé aux souffrances de nos citoyens", a indiqué M. Djiba Donzo, maire de la commune urbaine de Beyla.

La préfecture de Lola comprend 09 sous-préfectures alors que celle de Beyla l'une des plus vastes du pays regorge en son sein 16 sous-préfectures. Toutes ces localités doivent être couvertes par ce programme qui tient à cœur le président de la transition guinéenne, le Colonel Mamady Doumbouya, qui ambitionne de réduire de manière considérable la pauvreté dans les ménages. Aux dires du Directeur Général du Fonds de Développement Social et de l'Indigence, nul ne peut lutter contre la pauvreté sans connaître les pauvres.

"Depuis l'avènement du CNRD au pouvoir le 05 septembre dernier, le Centre du Développement Social et d'Assistance aux indigents, a connu une grande évolution. Tant dans son contenu que dans son approche opérationnelle. Les nouvelles autorités ont une vision de l'assistance sociale, accordant un accent particulier à l'identification et à l'assistance aux individus, aux familles et aux groupes en difficulté, tout en luttant contre la fraude, la corruption avec l'élimination des doublons suivant la vision du président de la République le Colonel Mamady Doumbouya. Cela se traduit dans la lettre de mission que le premier ministre a adressé au ministère de l'action sociale et des personnes vulnérables. L'objectif qui a été assigné est et demeure la couverture totale du pays par le registre social unifié pour lutter efficacement contre la pauvreté dans le pays.

L'un des préalables de cet ambitieux programme est la sensibilisation des différents acteurs allant des autorités politico-administratives aux autorités communautaires, jusqu'aux citoyens que vous représentez ici dans cette salle. Je vous invite donc à accompagner le Fonds de développement social et d'indigence, pour que nous puissions accompagner les pauvres les plus démunis. Comme dirait le président Colonel Mamady Doumbouya, nul ne peut lutter contre la pauvreté sans connaître d'abord les pauvres. D'où cette démarche.

Si nous voulons lutter efficacement contre la pauvreté, si l'ambition est réelle, il faut d'abord que nous essayons de comprendre et de connaître qui sont les pauvres en Guinée. Quel est leur nombre ? Leurs noms où ils habitent ? C'est sur la base de toutes ces informations, que nous pouvons riposter contre la pauvreté", a lancé Lansana Diawara, Directeur Général du Fonds de Développement Social et de l'Indigence. 

 Les autorités administratives des deux préfectures qui ont présidé l'évènement, ont tous rassuré la délégation du FDSI quant à leur forte implication dans la réussite dudit programme.

« La préfecture de Lola s'engage à promouvoir les messages et programme de ce processus jusqu'à la satisfaction de nos communautés. Le bien vivre constitue le souci majeur du président Mamady Doumbouya, nous allons l’accompagner dans ce projet », a rassuré le Colonel Cécé Maomou préfet de Lola.

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d'Africaguinee.com

A Nzérékoré.

Tél : (00224) 628 80 17 43

Créé le Mardi 05 juillet 2022 à 13:45