Projet Simandou : Rio Tinto organise la seconde édition de la journée Simfer dédiée au contenu local

Guinée
Moussa Magassouba, ministre des mines et de la géologie et Géraud Moussarie, DG de Rio Tinto Simfer
Moussa Magassouba, ministre des mines et de la géologie et Géraud Moussarie, DG de Rio Tinto Simfer

CONAKRY-Rio Tinto Simfer, détenteur des blocs 3 et 4 du projet Simandou, accorde une place de choix à la promotion du contenu local et au développement des petites et moyennes entreprises jouant un rôle moteur dans l’économie nationale.

Pour matérialiser cette vision, le Groupe a organisé vendredi 24 juin 2022, la seconde édition de la journée Simfer. Dédiée au contenu local, cette journée a réuni dans un réceptif hôtelier de Conakry, un parterre d’invités. Le ministre des Mines et de la Géologie, Moussa Magassouba, des responsables de compagnies minières, mais aussi des dirigeants d’entreprises locales ont honoré de leur présence.

Cette journée a surtout été l’occasion pour le Groupe Rio Tinto Simfer d’exposer sa vision en matière de contenu local et de réaffirmer son engagement sans faille à jouer sa partition dans la concrétisation du méga-projet minier de Simandou qui accéléra la transformation de l’économie guinéenne.

La rencontre a été ponctuée par des échanges avec les parties prenantes du projet Simandou sur le développement du contenu local en vue de constituer une base de données de fournisseurs pour les opportunités d'approvisionnement local. Le but de cette journée était aussi d'ouvrir la voie à une future collaboration avec les entreprises et entrepreneurs locaux en leur permettant de mieux se préparer pour répondre au mieux aux critères de sous-traitance de Rio Tinto Simfer dans le cadre du développement du projet Simandou. L’initiative d’organiser cette journée dédiée au contenu local a été saluée par les participants.

« A Rio Tinto, nous sommes profondément convaincus que le projet Simandou sera porteur d’un développement économique pour la Guinée et son peuple, en soutenant non seulement les personnes directement concernées, mais aussi en adoptant des mesures visant à multiplier les opportunités, à favoriser la croissance et un progrès économique durable dans l’ensemble de l’économie guinéenne », a indiqué Géraud Moussarie, le Directeur Général du Groupe Rio Tinto Simfer.

Avec une durée d’exploitation minière de plus de 30 ans, le projet Simandou deviendra l’un des « projets phare » de la Guinée, a-t-il ajouté. Le développement de Simandou dont les réserves sont estimées à plus de 4 milliards de tonnes de fer, appelle à une mobilisation de 15 milliards de dollars US sur 35 ans. Il prévoit la construction d’un trans-guinéen long de 670 km et un port en eau profonde dans la zone de Forécariah. Le modèle d’un co-développement de ce gigantesque projet sera mis en avant.

Pour le DG de Rio Tinto, ce projet témoignera de la solidité et de la réussite de ce partenariat public-privé à grande échelle, et jouera un rôle de catalyseur pour la croissance et les investissements futurs.

« Pour maximiser les retombées du projet pour la Guinée, le contenu local doit être au cœur de nos stratégies de développement. Rio Tinto et ses partenaires sont fermement engagés à travailler avec les entreprises locales dans les régions où nous opérons et dans le pays pour construire ensemble le tissu industriel de demain », a-t-il dit.

Pour ce faire, Rio Tinto souhaite accompagner au mieux ses futures partenaires pour qu’ils soient en mesure de répondre correctement aux appels d’offre à venir.  « C’est un travail qui prendra du temps, mais nous sommes résolus à les accompagner dans ce parcours. Nous aiderons nos fournisseurs à améliorer leurs procédures et à travailler pour atteindre des standards internationaux, ce qui leur débloquera des opportunités non seulement chez Rio Tinto mais également à travers le secteur minier en général », s’est engagé Géraud Moussarie, convaincu qu’à travers ce « beau projet », le Groupe qu’il dirige pourra réaliser de grande chose avec les entreprises guinéennes.

Présent à cette journée dédiée au contenu local, M. Ismael Diakité, un des hauts dirigeants de Winning Consortium Simandou, concessionnaire des blocs 1 et 2 de Simadou a réitéré l’engagement de leur consortium à répondre à leurs obligations et aux dispositions de leur convention, concernant à la fois, la mine, le chemin de fer et le port.

« Je voudrais ici réaffirmer notre engagement à contribuer à la création de cette économie réelle qui devra permettre non seulement une répartition de la richesse à travers les investissements qu’on fait, mais également renforcer les capacités des entrepreneurs guinéens à répondre au mieux aux besoins du consortium », a déclaré M. Diakité, soulignant que le contenu local n’est pas une option, c’est une obligation.

« 2024, c’est la porte à côté qui va nous conduire à la fin des travaux et au début des opérations. Dans tous les domaines, on a besoin des entreprises locales pour accompagner le processus. J’invite toutes les entreprises à mettre un accent particulier sur les règles de bonne gouvernance, sur la formation, le renforcement des capacités car nous avons des exigences en matière de santé-sécurité, nous avons également des exigences en matière de compétitivité. Donc, soyez dans les normes », a souligné ce haut dirigeant de Winning consortium Simandou.

L’initiative d’organiser cette journée dédiée au contenu local a été saluée par le ministre des Mines, Moussa Magassouba qui a rappelé que cette question tient à cœur le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya. Il a encouragé les autres entreprises minières à s’inscrire dans la même dynamique. « Nous espérons que les recommandations qui sortiront de cette rencontre serviront de levier pour toutes les entreprises minières », a-t-il lancé.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 25 juin 2022 à 21:17