Gestion des prochaines élections : le parti de Sidya Touré récuse le ministère de l'administration du territoire

Guinée
Sidya Touré, leader de l'UFR et Saikou Yaya Barry secrétaire exécutif du parti
Sidya Touré, leader de l'UFR et Saikou Yaya Barry secrétaire exécutif du parti

CONAKRY-La nomination de madame Camara Zéinab Touré au poste de Directrice nationale des affaires politiques et administration électorale ravive la controverse liée à l’organe qui devra organiser les prochaines élections.  Saikou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’Union des forces républicaines (Ufr) prévient qu’ils n'accepteront pas que le Ministère de l'administration du territoire et de la décentralisation organise les prochaines élections.

« Nous ne pouvons pas accepter que cette administration gère ces élections. Cette question fait partie d'un point de revendications que nous ferons dans le dialogue. Pour la simple raison que nous avons une administration transitoire composée de personnes inexpérimentées notamment au niveau décentralisé. Vous avez des militaires qui pour beaucoup, n'ont jamais géré les ressources humaines à plus forte raison gérer des élections nationales dans notre pays », a martelé Saikou Yaya Barry.

Ce responsable de l’UFR affirme que c’est la défaillance, l’impartialité de l'administration dans l’organisation des élections qui avait conduit à la mise en place de CENI (commission électorale nationale indépendante) en République de Guinée.

« Cette dame (Zeinab Touré, ex Directrice du département fichier de la "défunte" CENI ndlr) qui a été nommée fait partie de ceux qui ont mal géré la Ceni. Nous savons tous leur comportement néfaste (…). Donc, cette nomination au sein de l'administration ne nous fait ni chaud ni froid. L'organe de gestion des élections doit être au centre du débat pendant cette transition avec le CNRD. Ce ne sera pas celle-là (Zeinab Touré, ex Directrice du département fichier de la "défunte" CENI ndlr) qui gérera les élections. Nous réclamerons un organe de gestion indépendant, neutre, expérimenté, de façon équitable et transparente", a indiqué M. Barry.

Interrogé sur le même sujet, Elhadj Mamadou Sylla a indiqué que ce n’était pas le moment de faire une telle nomination. « A partir du moment où le président a dit qu’il n’y aura pas de recyclage, il devait s’abstenir de faire de telle nomination. Madame Camara, je n’ai rien contre elle, mais je crois que son passage à la Ceni a fait beaucoup de tollé. Ramener une telle personne, est-ce que ça peut amener la sérénité pour conduire à bien le dialogue ? Je ne pense pas. Ce n’est pas opportun de nommer quelqu’un comme ça qui est contesté par une bonne frange de la classe politique, toute chose qui peut amener des frustrations. Ce n’est pas bon. Ce n’était vraiment pas le moment », a soutenu le leader de l’UDG (union démocratique de Guinée.

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 25 juin 2022 à 23:15

TAGS