Sécurité routière : Voici ce que le Gouvernement a "décidé", selon Ousmane Gaoual

Guinée
Ousmane Gaoual Diallo, porte-parole du gouvernement de transition
Ousmane Gaoual Diallo, porte-parole du gouvernement de transition

KINDIA-Un conseil interministériel extraordinaire s’est tenu ce mercredi 15 juin 2022 à Kindia. Celui-ci était exclusivement axé sur la problématique de la sécurité routière alors que la Guinée vient d’être endeuillée par la mort d’au moins 30 personnes dans des séries d’accidents de la route.

Qu’est-ce que le Gouvernement Béavogui envisage comme piste de solutions ? Ousmane Gaoual Diallo, le porte-parole du Gouvernement a apporté quelques précisions.

"Le conseil interministériel extraordinaire s’est déroulé autour des questions liées à la sécurité routière comme cela avait été annoncé. Nous avons passé en revue la législation, partagé des expériences et les diagnostics sur les causes de ces accidents qui deviennent de plus en plus récurrents.  

Un certain nombre de dispositions ont été envisagées et qui vont être annoncées à l’issu du conseil des ministres demain jeudi 16 juin 2022. Parce que ce sont des dispositions qui vont être soumises à l’approbation du Chef de l’État à l’occasion du Conseil des ministres", a annoncé Ousmane Gaoual Diallo.

Le ministre porte-parole du gouvernement explique que le bilan des accidents est revu à la hausse. Il évoque un bilan provisoire de trente morts ces dix derniers jours.

"La succession de ces accidents a conduit le gouvernement à être sur tous les terrains, aussi bien à Boké qu’à Télémélé auprès des familles des victimes. Donc, il y a eu plusieurs délégations. Des dispositions urgentes ont été prises avec la prise en charge des victimes, l’accompagnement des dépouilles mortelles…Donc, ce sont des mesures urgentes qui ont été envisagées. Aujourd’hui, on a un bilan qui tourne autour de trente (30) personnes mortes au cours des dix derniers jours dans des accidents liés à la route. 

Les causes de ces accidents, les enquêtes qui ont abouti et le diagnostic qui s’en est sorti, c'est tout ceci qui a été partagé au Conseil des ministres qui a permis d’envisager des mesures qui vont être mises à la connaissance de l’opinion demain à l’issus du conseil des ministres", a précisé M. Diallo.

Depuis Kindia, Chérif Keita

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 15 juin 2022 à 15:47