Interpellation du journaliste Sagnane : "Il n'a fait que respecter l'ordre de son chef…"

Dinguiraye

DINGUIRAYE-Un journaliste a été interpelé ce mercredi 15 juin 2022 dans la ville de Dinguiraye, théâtre de violences la semaine dernière, suite à la mort tragique d'OUSMANE BÉRÉTÉ, impliquant un gendarme. La justice a ouvert une enquête sur ce meurtre mais également sur les incidents ayant conduit à des scènes de pillages, d’incendie et de vandalisme dans la cité Elhadj Oumar Tall.

C’est dans ces circonstances que le journaliste MAMADOU SAGNANE, Rédacteur en chef de la radio rurale de Dinguiraye et correspondant du site Mosaiqueguinee.com, a été interpelé puis longuement auditionné avant d’être relâché tard dans la soirée de ce mercredi. Son tort est d’avoir fait diffuser un communiqué d’une association locale à la radio rurale appelant à une mobilisation.

« Nous avons envoyé un communiqué à la Radio rurale conviant à une rencontre à la maison des jeunes pour essayer de discuter sur les mesures d'accompagnement de la famille éplorée et voir comment rapatrier le corps à BÉRÉTÉLA. Le communiqué a été rédigé en présence du Directeur de la radio qui a ordonné au journaliste en question de faire passer le communiqué à l'antenne. Voyant la tension qui montait dans la cité, vers 23h nous avons rappelé à la radio pour demander de diffuser un autre communiqué pour annoncer l'annulation de ladite rencontre.

C’est ce qui a été fait. La rencontre n'a pas eu lieu, donc, je ne vois vraiment pas comment on peut l’incriminer. Parce que ce communiqué nulle part, il a fait appel à une manifestation. Ce mercredi le journaliste a été arrêté aux environs de 13h pour des fins d’enquêtes », explique Habib Marouane Diallo, un jeune de Dinguriaye.

Alhassane Diakité, leader de la société civile affirme que Mamadou Sagnane n’a fait que suivre les instructions de son chef. « Il a été autorisé par son chef hiérarchique d'écrire le communiqué et de le diffuser. Il n'a fait que respecter l'ordre de son chef », explique-t-il. Notre confrère a recouvré sa liberté dans la soirée de ce mercredi 15 juin 2022.

A suivre…

 

Depuis Faranah, Alpha Amadou Barry

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 15 juin 2022 à 21:08