Armée : le commandant Aly des forces spéciales transféré "manu-militari" à Conakry après son arrestation…

Guinée
Le commandant Aly Camara
Le commandant Aly Camara

CONAKRY-Arrêté dans la nuit du lundi 06 juin 2022 à Gueckedou dans le sud de la Guinée où il avait été muté fin avril dernier après sa sortie de prison, le commandant Aly Camara a été transféré à Conakry, a appris Africaguinee.com. Sa femme en état de grossesse avancée est sous le choc, selon la famille de l’officier.

« Sa femme restée à Gueckedou est en état de choc. Parce qu’on est venu kidnapper son mari devant elle. Elle peut accoucher d’un jour à l’autre. La famille ici, on est vraiment inquiet. Parce qu’on n’a aucune nouvelle, aucun renseignement ne nous parvient », s’inquiète un proche.

Selon une source généralement bien informée, le commandant Aly a été envoyé à l’Etat-major-général des armées et a ensuite été auditionné. Sur quel dossier ? Pour l’heure. Nous ignorons.

Une arrestation et des interrogations…

L’arrestation de cet officier membre du Groupement des forces spéciales, l’unité qui a mené l’assaut le 05 septembre contre Alpha Condé, soulève de nombreuses interrogations.

Elle intervient alors que le chef d’Etat-major des armées, le colonel Sadiba Koulibaly, a sorti le 06 juin un communiqué dans lequel, il a indiqué que tout militaire appréhendé en déplacement hors de son unité sans autorisation sera immédiatement interpelé.

Quelques jours plutôt, dans la nuit du 1er juin, des détonations à l’arme automatique avaient été entendues dans la presqu’île de Kaloum.

Lire aussi-Que se passe-t-il dans l’armée ? Le commandant Aly arrêté…

Jusqu’à date, les autorités n’ont pas communiqué sur ce qui s’est passé cette nuit dans le centre-ville où se trouve le cœur du Pouvoir de Conakry. On signale cependant des cas d’arrestations en lien avec ces incidents.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Mercredi 08 juin 2022 à 17:03