Insécurité à Boké : Younoussa Barry, étudiant, frôle le pire à "Gnaama Yara"…

Basse Guinée
Younoussa Barry
Younoussa Barry

BOKE-Younoussa Barry, étudiant âgé de 27 ans a frôlé la mort dans la nuit du lundi à mardi 17 mai 2022, dans la localité de Gnaama Yaya, sous-préfecture de Dabis.

Ce jeune étudiant qui, accessoirement à ses études, fait une activité de « taximoto » a reçu une balle dans le dos alors qu’il était en déplacement. C’est son passager qui a ouvert le feu sur lui, avant de prendre la poudre d’escampette avec sa moto.

« Je quittais Lambangni. Arrivée vers le hangar, un jeune m’a signalé et m’a dit de l’amener à GNAAMA YARA. Nous nous sommes entendus sur un prix, on a bougé. Après la Mine, il m’a conduit vers un chemin impraticable. C’est là-bas qu’il a ouvert le feu sur moi. Lorsque je suis tombé par terre, il a fui avec ma moto. On m’a secouru pour me conduire à l’hôpital », explique YOUNOUSSA BARRY depuis son lit d’hospitalisation.

Interrogé, Dr Sékou Boubacar Soumah, chirurgien à Hôpital Régional de Boké a indiqué qu’il faut attendre les résultats des examens pour confirmer la présence d’une balle dans le corps du jeune. Il a cependant précisé que la vie de victime est hors du danger.

Alertés, les étudiants du CFP (centre de formation professionnelle) de Boké se sont vite rendus à l’hôpital pour s’enquérir de la situation de leur camarade.  

À Boké, ville minière par excellence, de nombreux citoyens sont victimes de vol, d’agression dans le centre-ville et les collectivités environnantes.

Depuis Boké, Oumar Sory CAMARA

Pour Africaguinee.com  

Créé le Mardi 17 mai 2022 à 20:19

TAGS