Coup d'Etat manqué au Mali : Qui a voulu « renverser » Assimi Goita?

Afrique
Colonel Assimi Goita président de la transition malienne
Colonel Assimi Goita président de la transition malienne

CONAKRY-Au Mali, les autorités ont annoncé, lundi 16 mai 2022, dans la soirée, avoir déjoué une tentative de coup d'Etat. Les contrôles aux sorties de la ville de Bamako et aux postes frontaliers du Mali, ont été renforcés.

La junte militaire, elle-même, arrivée au Pouvoir par un putsch en août 2020 qui a renversé un président démocratiquement élu, insinue un complot subversif ourdi par un État occidental qui aurait manipulé un « groupuscule d'officiers et de sous-officiers anti-progressistes ».

Les faits se seraient déroulés dans la nuit du 11 au 12 Mai 2022, mais n’ont été révélées qu’hier par les autorités maliennes qui qui fustigent un « dessein malsain » visant à briser la dynamique de la Refondation du Mali.

« La tentative a été déjouée grâce à la vigilance et au professionnalisme des Forces de Défense et de Sécurite du Mali », selon le communiqué du Gouvernement du Mali.

Lire aussi-Mali : Un coup d’Etat "déjoué" contre Assimi Goita…

Bamako a condamné une « indigne atteinte à la sûreté de l'Etat » dont l'objectif vise, selon lui, à entraver voire annihiler les efforts substantiels de sécurisation du Mali et le retour à un ordre constitutionnel, gage de « paix et de stabilité ».

Des interpellations…

Les autorités maliennes ont annoncé que des personnes ont été arrêtées et qu’elles seront présentées à la Justice. Alors que les enquêtes se poursuivent en vue trouver des « complices », on en sait davantage sur l’identité des officiers accusés.  

Selon RFI, une dizaine de soldats ont été arrêtés. Parmi eux, le colonel Amadou Keïta, colonel du génie militaire et membre du Conseil national de transition. Il serait l’une des voix dissonantes sur la façon dont les opérations militaires sont menées sur le terrain.

A suivre…

 

Diallo Boubacar

Pour Africaguinee.com

Créé le Mardi 17 mai 2022 à 14:16