Moyenne Guinée : Cascade de viols sur des mineurs à Labé…

Labé
Image d’illustration
Image d’illustration

LABE-Les cas d’agressions sexuelles se multiplient à Labé, notamment chez les mineurs. En l’espace d’une semaine, le service de la maternité de l’hôpital régional de Labé a reçu au moins 4 cas de viols.

Deux cas ont marqué les esprits, notamment celui survenu à Daka 1 et au secteur Dianyabhé dans le quartier Madina de la commune urbaine de Labé. Les victimes, toutes des mineurs ont été prises en charge avant d’être référées vers le service de la médecine légale.

Parmi ces quatre cas de viols et de violences corporelles reçus par la maternité régionale, deux étaient particulièrement brutales. Interrogée, Dr Fatoumata Barry, en service à la maternité de l’hôpital régional explique les circonstances.

« La fillette âgée de 13 ans qui nettoyait la maison quand son bourreau a grimpé la cour pour s’introduire dans la concession. Il a trouvé la fille en train de nettoyer la maison, il l’a ligoté pour faire sa salle besogne.  Ensuite, il a pris la fuite. C’est par après qu’ils l’ont conduit à la maternité ici. Les faits étaient là, c’était patent puisque la petite saignait.

Maintenant, la petite venue de Dianyabhé est âgée de cinq à six ans. Elle aussi, c’est un jeune d’une trentaine d’années qui a fait cette sale besogne. Il y’avait une déchirure partielle de l’hymen avec une hémorragie. Nous avons constaté les faits. On a donné les premiers soins. Elle était malade, nous l’avons orienté vers la pédiatrie pour un traitement, ensuite on l’a référé à la médecine légale. De là, ils sont partis vers la police pour porter plainte », explique Dr Fatoumata Binta Barry.

Par rapport au cas survenu à Dianyabhé, le présumé auteur serait aux arrêts et les enquêtes se poursuivent à la police. Les lésions subies ont été traitées par les médecins mais les séquelles psychologiques demeurent.

« Pour le cas de Dianyabhé, ils ont mis mains sur l’agresseur, mais celui de Daka, je crois qu’ils n’ont pas encore mis main sur lui » précise le médecin.

 

De Labé Thierno Oumar Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 06 mai 2022 à 20:18