Nzérékoré : le Ministre Abé Sylla lance le projet d'interconnexion électrique "CLSG"

Guinée forestière
Ibrahima Abé Sylla, ministre de l'énergie, des hydrocarbures et de l'hydraulique
Ibrahima Abé Sylla, ministre de l'énergie, des hydrocarbures et de l'hydraulique

N’ZEREKORE- C'est en fin officiel. La ville de Nzérékoré plongée depuis des années dans l'obscurité aura désormais du courant 24h/24. C'est du moins l'annonce faite par le ministre de l'énergie, des hydrocarbures et de l'hydraulique qui a lancé ce samedi 02 avril 2022, le projet d'interconnexion Côte-d’Ivoire Liberia Sierra Leone Guinée (CLSG). Le moment est historique.

Le lancement de cet important projet a été fait en présence de plusieurs autorités, notamment le Directeur Général de la Société ELECTRICITE DE GUINEE (EDG SA), M. Laye Sékou Camara, mais aussi celui du projet Transco CLSG venu de la Côte d'Ivoire. Sise au quartier Bellevue, la centrale énergétique qui doit desservir la ville, est le cerveau de ce réseau qui regroupe 4 pays de la sous-région que sont la Côte d'Ivoire, la Guinée, le Libéria et la Serra Léone.

Avec un volume de onze mégawatts (11 MW), soit environ quatre-vingt gigawattheures (80 GWh) par an, ce projet permettra à coup sûr d’améliorer la demande énergétique dans la ville de N'Zérékoré et ses environs et accélérer ainsi le développement socioéconomique de cette région.

Après avoir coupé le cordon inaugural, le ministre de l'Énergie a d'appuyer sur le bouton, pour marquer le lancement. Mais avant, il a promis que désormais, la population de Nzérékoré aura le courant 24h/24. Au-delà de la ville de Nzérékoré, plusieurs autres préfectures et localités bénéficieront de ce projet d'interconnexion (CLSG)qui va couvrir toute la Forêt mais aussi la Haute Guinée. 

"Je suis là aujourd'hui pour l'inauguration du poste de Nzérékoré qui va alimenter la ville de Nzérékoré 24h sur 24 en énergie. Qu'est-ce que cela représente ? Cela représente un début du développement socioéconomique de ce pays à savoir, cette région qui est une région agricole. Donc ayant l'énergie sur l'ensemble de Nzérékoré, représente un grand pas pour le développement économique. Dans le secteur de l'agriculture, nous allons pouvoir irriguer en plus des 7 mois de l'année au cours desquels nous avons la pluie, nous serons capables d'irriguer pendant les 12 mois de l'année. N’zérékoré aura de l'eau. Parce que qui a de l'énergie, a de l'eau. Comme vous le savez, la Guinée est un pays connu comme étant le château d'eau de l'Afrique de l'Ouest. Les grands fleuves qui irriguent la sous-région, viennent de la Guinée. Au niveau du sous-sol, nous avons beaucoup plus d'eau que n'importe quel pays de l'Afrique de l'Ouest. En ayant de l'énergie, nous pourrons installer des pompes dans nos champs, les alimenter en eau pour cultiver et produire jusqu'à trois fois par an.

En plus de cela, ce n'est pas seulement Nzérékoré qui sera éclairée. Nous allons tirer une ligne vers Lola, Yomou, Diécké et 15 autres préfectures et localités qui seront éclairées. On ne s'arrête pas là. Nous sommes en train de faire une ligne de 225 qui sera connectée à votre poste et qui ira jusqu'à Siguiri en passant par Beyla, Kankan, Kerouané, Kouroussa. En plus, nous ferons les transversales qui vont alimenter Macenta, Guéckedou, Kissidougou et Faranah. Mettons tout cela de côté, regardons sur l'ensemble au niveau national. Nous avons la ligne CLSG qui va couvrir la Basse côte et la Moyenne Guinée et le dorsale Conakry-Kankan qui est en construction. Tout cela va être inauguré un à un. Nzérékoré, vous avez eu l'honneur d'être premier. Et ça va continuer sur l'ensemble du territoire", a lancé Abé Sylla, ministre de l'énergie, des hydrocarbures et de l'hydraulique.

Dans son discours, le directeur Général d'EDG a annoncé que des réformes sont en cours pour rendre cette entreprise étatique plus performante pour répondre aux besoins sans cesse croissante des populations. Il a saisi l’occasion pour lancer un message à l'endroit des citoyens de Nzérékoré. Celui de s'acquitter régulièrement des factures qui sont désormais informatisées.

« Je suis très heureux d'être à Nzérékoré aujourd'hui pour cet événement qui est très important. C'est-à-dire la mise sous tension de la ville de Nzérékoré. Aujourd'hui nous avons de gros défis, nous avons signé des engagements avec la Côte d'Ivoire, surtout avec Transco qui va nous transporter cette énergie qui va être consommée par la population guinéenne. Mais le payement des factures est un challenge. Nzérékoré est une très grande ville, nous avons un réseau qui existe déjà mais on a beaucoup de quartiers qui n'ont pas de courant. Ce que je m'en vais dire à cette population, c'est d'être patiente. C'est vrai que toute la ville n'est pas alimentée, mais nous avons mis les hommes sur le terrain, qui vont essayer de faire l'extension du réseau. Et ce réseau va atteindre le dernier village de Nzérékoré, mais aussi Lola, Yomou et Beyla. Ce sont les projets de moyenne tension. La haute tension est en cours. On a un contrat avec la Côte d'Ivoire. Ce contrat pour le moment, on est à 11 mégawatts. Et si ces 11 mégawatts sont dépassés, on a la capacité de demander plus. Mais pour le moment l'énergie de base est là. Ça veut dire que la population moyenne aura le courant 24h/24.

Ce que je demande à cette population, c'est de payer régulièrement les factures à temps. Ce qui est plus important c'est cela, c'est le grand défi. Il faut qu'on arrive à payer la facture que CI ENERGIES

de Côte d'Ivoire va nous vendre. Cette facture, on doit pouvoir la payer à Nzérékoré ici. Aujourd'hui, nous avons mis tous les moyens, la facture n'est plus comme à la main. On a informatisé le système. On est en train d'évoluer vers le Smart payement. Ça veut dire que le payement peut se faire par orange money. Les gens sont formés et seront formés. J'ai déjà préparé l'ouverture de trois agences de plus à Nzérékoré pour rapprocher d'avantage EDG de ses clients. Mais n'oubliez pas qu'on a deux grandes centrales hydroélectriques (Souapiti et Kaleta) qui attendent aussi la ligne pour servir le reste du pays. Par conséquent, on aura un échange d'énergie entre nous et la Côte d'Ivoire dans le futur. Pour le moment, ils nous alimentent. Plus tard, on va les alimenter », a lancé M. Laye Camara, directeur général de l'EDG.

Le projet CLSG couvre 4 pays et s'étend sur 1300 kilomètres. Le centre de contrôle est basé à Nzérékoré qui devient le cerveau du réseau. Sur place, une cité est en cours de construction pour les cadres dudit projet.

"Le directeur général a décidé que le centre de contrôle de l'ensemble du réseau CLSG qui couvre la partie ivoirienne, libérienne, guinéenne et serra léonaise, qui fait 1300 kilomètres, avec 12 stations, soit plutôt basé à Nzérékoré. Comme c'est une installation stratégique, elle est secourue par une station qui est à Man qui a été mise en service et qui contrôle directement Nzérékoré. Donc, aujourd'hui, quand le ministre a appuyé, Abidjan a vu, Man a vu que le ministre a mis de l'énergie. L'information importante est que Nzérékoré est la centrale nerveuse de ce réseau qui appartient aux 4 pays", a expliqué Bailly Étienne, directeur du programme CLSG.

Inscrit dans la promotion d'un marché régional de l'énergie en vue de l'optimisation des ressources en énergie et de leur distribution en Afrique de l'Ouest, ce projet est réalisé dans le cadre d'un partenariat public-public entre les 4 pays impliquées dans le Projet et ce, conformément à l'Acte Additionnel A/SA.3/01/08 de la 33èmeSession Ordinaire de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la CEDEAO relative à la Stratégie de mise en œuvre des lignes de transport de l'EEEOA.

Le projet d'interconnexion Côte-d’Ivoire Liberia Sierra Leone Guinée (CLSG) est un projet régional d'électricité qui a été identifié comme prioritaire dans le Plan Directeur révisé 2012 de la CEDEAO pour la production et le transport de l'énergie électrique.

Le projet est financé à hauteur de 323 millions d'euros par la Banque Africaine de Développement (BAD), la Banque Européenne d'Investissement (BEI), la Kreditanstalt fur wiederaufbau, la Banque Mondiale et les Gouvernements de la Côte d'lvoire, du Liberia, de la Sierra Leone et de la Guinée. Il implique la construction d'une ligne de transport 225 kV de 1349 km allant de Man (Côte d'lvoire), à Linsan (Guinea), en passant par Yekepa (Libéria), N’zérékoré (Guinée), Buchanan (Liberla), Mano (Liberia) Kenema (Silerra Leone), Bikongor (Sierra Leone), Bumbuna (Sierra Leone).

SAKOUVOGUI Paul FOROMO

Correspondant régional d'Africaguinee.com

A Nzérékoré.

Tel : (00224) 628 80 17 43

Créé le Dimanche 03 avril 2022 à 0:17