Cas des guinéens en Ukraine : Les confidences de Dr Morissanda Kouyaté...

Guinée
Dr. Morissanda Kouyaté
Dr. Morissanda Kouyaté

CONAKRY- Quelle est la situation des guinéens en Ukraine ? Comment l’aide s’organise sur le terrain pour apporter un appui aux ressortissants guinéens qui fuient la guerre ? Le chef de la diplomatie guinéenne s’est prêté aux questions d’Africaguinee.com.

Dans cet entretien, Dr Morissanda Kouyaté a plutôt donné des informations rassurantes sur la situation des guinéens vivant en Ukraine. Le Ministre guinéen des Affaires Étrangères a expliqué que les ressortissants guinéens ont bénéficié d'un traitement particulier dans ce pays. Entretien exclusif.

AFRICAGUINEE.COM : On apprend que les noirs qui fuient la guerre en Ukraine sont victimes de racisme à la frontière polonaise. Quelle est la situation des guinéens ? 

DR MORISSANDA KOUYATE : Heureusement que nous avons été proactif. Dès le début, nous avons pris des dispositions urgentes en envoyant notre chargé d'affaires basé en Allemagne, à la frontière. Parce que c'est la Turquie qui couvre l'Ukraine. Mais comme la Turquie est un peu loin, et il y a la Pologne entre l'Allemagne et l'Ukraine, on a mobilisé à la fois les ambassades en Turquie et en Allemagne pour qu'ils viennent en Pologne afin de chercher nos compatriotes. Heureusement pour le moment tous se passe bien. Hier (lundi 28 février 2022), j'ai eu des informations comme quoi tous nos compatriotes sont passés la frontière. Le dernier groupe est passé hier soir.  Ils étaient au moins 200 guinéens et ils ont tous obtenu le visa Schengen.  Parce qu’en amont, on avait écrit à tous nos partenaires pour leur dire de les laisser passer et de leur porter assistance.

On a créé une cellule de crise au ministère des affaires étrangères ici qui travaille 24h/24h. Nos ambassades ont été mobilisées aussi. Les guinéens de l'Ukraine, de Pologne et de l'Allemagne se sont mobilisés et on travaille ensemble. 

Êtes-vous entré en contact avec l'ambassadeur de l'Ukraine en Guinée ? Qu’est-ce qu’il vous a dit par rapport à nos compatriotes ? 

J'ai eu également l'ambassade de l'Ukraine en Guinée qui réside au Sénégal hier au téléphone, il m'a fait le dernier débriefing. Ils ont apporté une assistance particulière aux guinéens parce qu'on avait demandé plutôt. Au moment où il me parlait hier, il me disait qu'il restait 5 personnes (guinéens ndlr) qui devaient passer. Ces 5 personnes faisaient partie des 200 qui venaient de passer. Je précise que les 200 personnes, c’était le dernier groupe. Dieu merci, jusque-là, nous n’avons enregistré de pertes en vies humaines du côté des guinéens. 

Est-ce que tous les ressortissants guinéens ont pu quitter Ukraine ? 

Il faut préciser qu'il y a des guinéens qui ont préféré rester en Ukraine parce qu'ils ont des familles et d'autres c'est parce qu'ils ont entendu qu'il y a des pourparlers. Donc, ils ont préféré rester. On ne peut pas forcer les gens, on a conseillé tout le monde de sortir du pays. A ce stade, nous pensons que la majorité est sortie. Nous n'avons pas eu des plaintes pour le moment. Ceux qui sont passés du côté de la Pologne, on est en train de prendre soin de ceux-ci. Parce qu'il y a un de nos compatriotes, monsieur Bah qui a souffert de froid, qui s'était évanoui. Heureusement, il a été secouru et il était à l'hôpital. 

Quel appel avez-vous à lancer au gouvernement polonais par rapport aux différents cas de racisme signalés contre les africains ? 

Nous nous rangeons derrière les déclarations de l'Union Africaine. Il ne faut pas avoir une voix dissidente. L'Union Africaine a déjà fait un appel. Donc, nous partageons cet appel même si nous, nous n'avons pas été frappé ostensiblement par ça. Mais, nous considérons que c'est l'appel de notre organisation régionale. Nous sommes solidaires de cet appel. 

Entretien réalisé par Oumar Bady Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel : (00224) 666 134 023 

 

Créé le Mercredi 02 mars 2022 à 19:05