Mamadi Doumbouya : "La CRIEF est créée…Je serais sans état d’âme"

Guinée
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne

CONAKRY-Après l’installation de la CRIEF (Cour de Répression des infractions Economiques), Mamadi Doumbouya le président de la transition guinéenne, promet désormais d’être sans état d’âme, envers ceux qui vont trahir sa confiance.

« Quand je me rends compte qu’on m’a trompé, je prends mes responsabilités. Je veux être clair : nous avons la CRIEF qui est créée. Je serais sans état d’âme. Je ne laisserai personne violer notre pays qui est violemment riche. Au lieu de le servir, on se sert des fois. On ne peut plus continuer sur ce chemin.

Si vous pensez une seconde que c’est un gâteau à se partager, vous vous trompez. Je ne laisserais plus personne se servir de notre pays, parce que in fine, ça ne fait qu’appauvrir nos concitoyens », a martelé ce samedi 22 janvier 2022, le président de la Transition lors d’une cérémonie de prestation de serment de nouveaux responsables d’entités publiques.

 

Le chef de la junte promet que les réformes qu’il a engagées vont continuer et que rien ne l’arrêtera.

« Le 5 septembre, certains de nous sont allés à la mort pour la nation, d'autres ont perdu leurs vies, ceux-ci ne bénéficieront plus de décrets, ils ont pris un aller simple ils ne reviendront plus jamais.

A chaque fois que vous décidez, pensez à ceux qui sont morts et à l'avenir de nos enfants.  Puisque c'est à nous d'écrire l'histoire pour eux. Mettez vos personnes de côtés et pensez à la CRIEF parce que je serais sans état d'âme une fois encore. Je ne laisserais plus quelqu’un faire de ce pays ce qu'il veut », a-t-il averti.

A suivre…

 

Bah Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 22 janvier 2022 à 22:45