Guinée : l'Agence de lutte contre la corruption soupçonnée de "détournements" de deniers publics

Guinée
Des responsables de l’Agence Nationale de Lutte contre la Corruption (ANLC) reçus par  le Premier ministre Mohamed Béavogui
Des responsables de l’Agence Nationale de Lutte contre la Corruption (ANLC) reçus par le Premier ministre Mohamed Béavogui

CONAKRY-En Guinée, il se passe des choses peu ordinaires ! Tenez-vous bien, l’Agence Nationale de lutte contre la corruption (ANLCC), est soupçonnée de « détournement de deniers publics ». Un fait inédit.

Certains dirigeants de cette entité étatique sont ciblés par des poursuites judiciaires pour des faits présumés de détournement de fonds publics et complicité.

Dans la ligne de mire de la justice, le Secrétaire exécutif de l’ANLCC et son comptable. Ils sont soupçonnés de « détournement des deniers publics et complicité ».

Alphonse Charles Wright a donné des instructions aux procureurs près les Tribunaux de Première instance du ressort de la Cour d’appel de Conakry, d’engager des poursuites judiciaires contre plusieurs dirigeants d’entités étatiques.

 

Le premier ministre Mohamed Béavogui a rencontré cette semaine les responsables de l’Agence Nationale de Lutte contre la Corruption (ANLC) pour faire le point sur leurs activités. Le constat est patent.

Cette institution a besoin d’être restructurée, réorganisée et soutenue, pour lui permettre de répondre à son mandat, selon le Premier ministre.

Colonel Amara Camara, Ministre Secrétaire Géneral de la Présidence annonce qu’un travail est déjà en cours pour assainir l’ANLC pour lui permettre de fonctionner sur les bases des standards définies par les conventions internationales.

Focus Africaguinee.com

Créé le Samedi 22 janvier 2022 à 10:17