Dr Morissanda sur la sanction de l’ONU: "Il est inadmissible qu'un pays comme la Guinée..."

Guinée
Dr Morissanda Kouyaté, ministre des Affaires étrangères, de la coopération internationale, de l’intégration africaine et des guinéens de l’étranger
Dr Morissanda Kouyaté, ministre des Affaires étrangères, de la coopération internationale, de l’intégration africaine et des guinéens de l’étranger

NEW-YORK-Le chef de la diplomatie guinéenne a réagi sur la sanction décidée par l’ONU contre la Guinée en raison des arriérés de paiement de ses cotisations, estimés à 260.000 dollars Us.

Conakry a perdu son droit de vote aux Nations-Unies. Dr Morissanda Kouyaté trouve cette situation « inadmissible » pour un pays classé au 2ème rang mondial des producteurs de bauxite. Présent à New-York où il s’est entretenu avec de hauts dirigeants de l’ONU, le ministre des affaires étrangères et des guinéens de l’étranger a pris des engagements auprès de l’organisation pour corriger ce manquement.

« Nous avons été suspendus à cause des arriérés de paiement de la cotisation avec les Nations-Unies. J’ai expliqué qu’il est inadmissible qu’un pays classé 2ème producteur mondial de la bauxite soit incapable de payer ses cotisations avant le 5 septembre.

J’ai aussi rassuré que sous la transition, la Guinée va se replacer dans le concert des nations.  Le Président (de la transition) a donné des instructions fermes pour que cela soit réglé le plutôt que possible », a expliqué Dr Morissanda Kouyaté.

Le chef de la diplomatie guinéenne dit avoir expliqué à l’ONU l’évolution de la transition guinéenne (dont la durée n’est pas encore définie) et les motivations du changement intervenu le  5 septembre 2021.

« J’ai parlé des différentes étapes que nous allons franchir dans la transition. J’ai surtout expliqué que nous devons éviter cette fois-ci de répéter les mêmes erreurs de par le passé », précise le ministre Kouyaté.

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 114

Créé le Mardi 18 janvier 2022 à 2:00

TAGS