Guinée : La Chambre des Mines de tient son premier Conseil d’Administration…

Publireportage
Ismael Diakité, Président de la Chambre des Mines
Ismael Diakité, Président de la Chambre des Mines

CONAKRY-La Chambre des Mines de Guinée a organisé ce mardi 11 janvier 2022, son premier conseil d’administration de l’année 2022. Cet évènement majeur a réuni plusieurs responsables d’entreprises évoluant dans le secteur minier en Guinée. Cette rencontre a été une occasion pour la Chambre des Mines de Guinée de faire le point sur les actions menées durant l’année écoulée (2021) et se projeter vers les perspectives pour l’année en cours (2022).

En dépit de la situation sanitaire dû à la covid-19 et la situation politique exceptionnelle en Guinée, la Chambre des Mines a pris des mesures d’envergures exceptionnelles pour pouvoir contenir cette pandémie en vue de réduire son impact sur les employés des compagnies minières ainsi que sur les communautés environnantes. C’est dans ce contexte que son Conseil d’Administration s’est retrouvé pour l’examen du Budget 2022 et faire le point de la situation actuelle.

Pour Ismael Diakité, le président du conseil d’administration de la Chambre des Mines, des mesures de résilience sont envisagées pour que les impacts de la pandémie soient minimisés au niveau des entreprises membres de la chambre des Mines de Guinée. Des actions phares ont été menées en 2021 malgré le contexte sanitaire compliqué.

‘’ Nous avons toujours été à l’écoute des autorités, à l’écoute des parties prenantes du pays pour savoir quelles sont les contraintes qui pèsent sur les activités ou les opérations minières en particulier. Avec l’Etat et les parties prenantes intéressées et les parties au développement, nous avons engagés un certain nombre de mesures visant à conforter et à sécuriser les investissements dans le secteur minier’’ a expliqué le patron du conseil d’administration de la CMG.

Ces mesures ont été un facteur déterminant ayant surtout permis l’adhésion de plusieurs entreprises minières au sein de la chambre des Mines. « Ces nouveaux membres savent les problèmes auxquels ils sont confrontés. Ces difficultés sont en général d’ordres horizontaux, mais elles seront prises en charge et résolues’’, a assuré M. Diakité.

Rien que dans le cadre de la gestion de la paix sociale sur le site, de grandes discussions ont été organisées avec un certain nombre de syndicats avec également des structures déconcentrées de l’Etat pour pouvoir prévenir les conflits sociaux qui émergent soit du côté des travailleurs ou du côté des communautés.

Également aux dires de Ismaël Diakité dans la lutte contre la pandémie, la chambre des mines a joint ses efforts, pour bâtir un cadre de solidarité qui leur a permis de lever des ressources importantes dans le cadre à la fois de la prévention, mais également de la prise en charge relative à la pandémie.

‘’Ceci a été un grand facteur de motivation pour des nouveaux membres de nous rejoindre au sein de la Chambre des Mines de Guinée parce qu’ils savent que leurs problèmes peuvent être pris en compte et résolus dans le cadre de la solidarité qui nous lie’’, a-t-il confié.

Perspectives 2022

Parlant de perspectives pour cette nouvelle année, M. Diakité Ismaël a indiqué que l’année en cours va être mise à profit pour continuer à veiller sur le cadre institutionnel et règlementaire.

‘’Du moment où on parle de refondation de l’Etat, il faut que nous veillions au cadre réglementaire et institutionnel de façon à ce que nous ayons une stabilité.  En dehors de la stabilité qui est donnée dans le cadre des conventions respectives, nous avons besoin d’une stabilité macro-économique, nous avons besoin d’une stabilité politique et sociale de façon à ce que nous puissions continuer nos activités dans la paix. L’autre élément qu’on va continuer à examiner de très près, c’est la lutte contre la pandémie (…), elle continue de sévir, nous n’avons pas encore un horizon clair sur sa fin. Donc, on va amplifier nos actions de façon à protéger nos employés et également les communautés qui sont autour de nous’’ a-t-il expliqué.

La troisième action, c’est la mise en œuvre de tous les programmes de gestion des effets cumulatifs des impacts environnementaux. Ces impacts vont être pris par le réseau environnement bauxite créé dans la région de Boké, souligne le président de la chambre des mines. Ledit réseau va veiller à ce que la multiplication des effets sur l’environnement soit suivie, monitorée et que des actions de restaurations soient menées afin que l’impact des actions minières dans la région de Boké soient minimisé.

‘’De la même façon, on va créer d’autres actions comme dans la zone forestière et également dans le centre de la Guinée là où il y a des projets miniers qui commencent à entrer en phase de développement.  Nous allons développer les mêmes programmes de façon à ce que les impacts sociaux et environnementaux soient indemnisés’’, a déroulé M. Ismael Diakité, président du Conseil d’Administration de la Chambre des Mines de Guinée (CMG).

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

Créé le Mardi 11 janvier 2022 à 21:02