Doumbouya aux travailleurs de la RTG : "Ayez le courage de dénoncer…"

Guinée
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne

CONAKRY-La fumée blanche s’est dégagée du côté du Palais Mohamed V, où avait lieu ce vendredi 10 décembre 2021, une rencontre entre le colonel Mamadi Doumbouya et les travailleurs de la RTG, convoqués la veille. Le tête-à-tête qui a duré environ 1h, s’est déroulé dans un climat détendu avec des échanges « francs », « courtois » et « directs », a-t-on appris.

Le président de la Transition était entouré de ses proches collaborateurs tels que le colonel Amara Camara, Secrétaire Général à la Présidence, son chef de cabinet, mais aussi la ministre de l’Information et de la Communication, Rose Pola Pricemou.

« Il (Mamadi Doumbouya) a donné des directives sur le rôle que la RTG, les médias de service public en général doivent jouer. Il a demandé aux journalistes d’avoir le courage de dénoncer quand ça ne va pas. Car c’est ce qui va permettre aux décideurs de connaître les tares et les corriger parce qu’il a le destin de tout le pays. Il a reconnu qu’il y a des talents à la RTG, mais il regrette que la RTG ne soit suivie que pour le journal et les décrets. Il a insisté qu’il faut que les choses changent dans le bon sens » a confié à Africaguinee.com un travailleur qui a pris part à la rencontre au Palais Mohamed V.

Lors de cette rencontre, les hôtes du colonel ont aussi à leur tour largement exposé les maux qui minent leur maison. Des journées de concertations sont prévues dans les prochains jours pour identifier toutes les failles en vue d’apporter des corrections.

« Il (Mamadi Doumbouya) nous demande vraiment de dénoncer la corruption, les mauvaises pratiques. Les gens sont vraiment contents. Parce que c’est une première que le Président demande aux travailleurs de la RTG de dénoncer ce qui ne va pas et qui freine la marche du pays vers le développement. Ça galvanise tout le monde », confie un autre jeune reporter de la RTG.

Mamadi Doumbouya a aussi promis de prendre à bras le corps le cas des stagiaires. « Il a dit qu’il ne peut pas comprendre que les gens ne suivent la RTG que partiellement. Pour le cas des stagiaires, il a précisé qu’il est conscient qu’il y a des jeunes qui travaillent jour et nuit sans être salariés, mais il promet de faire face à toutes ces difficultés. Il a promis de donner des instructions à la ministre de faire avancer le dossier », confie un autre participant.

Les travailleurs sont sortis satisfaits de cette première rencontre avec le chef de la junte. « On a aimé le dialogue. C’était vraiment franc et ouvert. On a été agréablement surpris », confie un autre travailleur de la RTG.

A suivre…

 

Africaguinee.com

Créé le Vendredi 10 décembre 2021 à 15:44