Labé : mort suspecte d’un homme dans l’enceinte de la base aérienne de l'armée

Moyenne Guinée

LABE-S’agit-il d’un assassinat ou d’un simple suicide ? Les enquêtes pourraient peut-être le déterminer.  La découverte ce mardi 30 novembre 2021, d’un corps sans vie dans l’enceinte de la base aérienne de l’armée située au quartier Tata 1 dans la commune urbaine de Labé, suscite des interrogations.

Âgée de plus d’une quarantaine d'années, la victime se serait suicidée à l’aide d’une corde sur un manguier. Mais l’hypothèse du meurtre n’est pas non plus écartée. Aussitôt informés de cette découverte macabre, les services de sécurité se sont rendus sur les lieux pour récupérer le corps et le déposer à l’hôpital régional de Labé pour des fin d’autopsie.

A en croire le chef du secteur 1 du quartier Tata 1, la victime dont l’identité n’est pas encore connue a été retrouvée attachée sur les branches d’un manguier par des agents de l’aviation aérienne tôt ce matin lorsqu’ils faisaient des exercices physiques.

« C’est le chef de quartier qui m’a appelé ce matin pour me donner cette information. Arrivé sur les lieux, j’ai trouvé effectivement le corps entouré de militaires de la base aérienne, c’est dans l’enceinte de la base. Ils m’ont dit qu’ils ont découvert le corps à 6 heures. Ils étaient venus pour faire le sport lorsqu’ils ont trouvé le corps suspendu. Pour le moment, on n’a pas réussi à l’identifier. On ne sait pas non plus d’où il vient », indique Ibrahima Sory Diallo, le chef de secteur Tata 1.

Aussitôt alertés, les services de sécurité notamment le commissariat central est venu récupérer le corps qui a été déposé à la morgue de l’hôpital régional de Labé. Ibrahima Sory Diallo, déplore le fait que le corps d’une personne puisse être retrouvé dans une base militaire, endroit censé être bien sécurisé.

« Les services de sécurité ont fait leur constat. Tous les indices ont été rassemblés sur place pour faire les enquêtes. Ils ont amené le corps à l’hôpital pour faire une autopsie et connaître les causes de la mort. On ne l’a pas fouillé sur place. Il était attaché avec une corde sur un manguier, c’est la police même qui a coupé la corde. Toutefois c’est déplorable de voir un tel drame dans l’enceinte de la base militaire. C’est dans le camp qu’on a trouvé ce corps, c’est inexplicable. Normalement un civil ne doit pas pénétrer dans un camp, n'importe comment, n’importe quelle heure », déplore le responsable du quartier de Tata 1.

Faut-il rappeler que ces derniers temps, des crimes de toutes sortes sont commis dans la cité de Karamoko Alpha Mo Labé.

A suivre…

 

Depuis Labé, Thierno Oumar Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Mardi 30 novembre 2021 à 17:59