Bachir Diallo prévient : "La délation est interdite chez moi…"

Guinée
Bachir Diallo, ministre de la sécurité et de la protection civile
Bachir Diallo, ministre de la sécurité et de la protection civile

CONAKRY-Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a adressé un message d’avertissement aux policiers. Bachir Diallo qui veut lutter contre les injustices au sein de la police a indiqué mardi que tout agent qui se sent brimé dans sa mission trouvera une écoute favorable chez lui. Toutefois, il avertit que la « délation » est interdite chez lui.

Fort du soutien qu’il a du colonel Doumbouya, le Président de la Transition, le ministre de la Sécurité promet que d’ici la fin de la transition, il aura réussi à régler les questions essentielles qui assaillent la police.

« Si je pose aujourd'hui la question, il y a combien de véhicules aux différents CMIS et quel est l'état de ces véhicules ? Dans les conditions normales et de façon rationnelle, quel est le nombre de véhicules essentiels pour remplir la première mission en ce qui concerne le maintien d'ordre ? Également, lorsqu'on déploie des agents 24h/24h, est-ce qu'il est normal de déployer un policier pendant 24h sans lui donner à manger ? Donc toutes ces questions sont soulevées. Certaines sont déjà posées et il y a un accord tacite du chef de l'État. Les besoins sont tellement énormes, la mission si grande et noble qu'on ne va pas régler toutes les questions de la police en un mois ou en un an. Mais, on va s'assurer qu'à la fin de la transition qu'on ait réglé les questions essentielles de la police », a promis Bachir Diallo.

Le ministre de la Sécurité annonce qu’il fera en sorte que chaque agent ait au moins deux tenues pour soigner l’image de la police. « Mon bureau est ouvert à tout le monde pour venir me dire quelque chose de fondamentale qui freine la réalisation des missions. Un agent qui est brimé quel que soit là où il est, vous savez que vous avez été brimés, les portes de mon bureau vous sont ouvertes. La délation est interdite chez moi. On ne vient pas parler de la vie privée de qui que ce soit. Autant que les civiles ont leurs droits et devoirs, à la police aussi les agents ont leurs droits et devoirs. Le droit d'être bien traité. Il y a beaucoup à faire à la police, nous avons beaucoup de boulot », précise-t-il.

A suivre…

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Thank you for your response.
I would like to place on your website an interesting and relevant article. The article should not be marked as sponsored and links should be dofollow, would that be OK?
Also please let me know what would be the price for a link insertion into the existing article.

Best Regards,

Créé le Mercredi 17 novembre 2021 à 10:20