Fabou Camara mis « au frais » : ce qu’on ne vous a pas dit…jusque-là

Guinée
Aboubacar Fabou Camara
Aboubacar Fabou Camara

CONAKRY-Qu’est-ce qui a conduit à la brève interpellation de l’ancien Directeur central de la Police Judiciaire lundi 15 novembre 21 ? Limogé il y a moins d’une semaine, le contrôleur général de police Aboubacar Fabou Camara a eu des « ennuis » avec sa hiérarchie.

Il a même été « mis au frais », d’après des informations obtenues par Africaguinee.com auprès de sources policières. L’ancien dirigeant de la DPJ n’a eu son « salut » que vers 22h grâce à l’implication du ministre Bachir Diallo qui a donné l’ordre à ce qu’il soit libéré. Mais en mont il avait été auditionné à l’Inspection Générale de la police, selon nos sources.

« On ne fait pas d’audition à la CMIS. Il a été auditionné à l’Inspection Générale de la police. Quand les faits se sont avérés, ils ont décidé de le garder à la CMIS. Vers 22heures il a été libéré », explique nos sources.

De l’implication du ministre…

« Quand quelqu’un est remplacé, il y a toujours un rapport qu’on fournit à la sortie. Un rapport que le rentrant et le sortant signent. C’est dans ce rapport que son successeur a constaté certains manquements. Lorsque c’est comme ça, le ministre est informé. Ce dernier donne l’autorisation à l’inspection générale vérifier.

Si les faits s’avèrent réelle, elle peut prendre des sanctions contre la personne fautive. Mais puisque nous on est agent, on te maintient d’abord au frais (sous surveillance permanente). C’est ce qui s’est passé. Il était à la CMIS jusqu’à vers 22H, le ministre a donné l’ordre de le libérer », explique notre informateur.

Origine des ennuis…

Le DG déchu de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) déchu est accusé d’avoir pris du matériel à la DPJ (son bureau) qui ne lui appartient pas. Nos sources nous ont confié qu’il a fait désinstaller des caméras de surveillances.

A suivre…

 

Focus Africaguinee.com

Créé le Mardi 16 novembre 2021 à 12:34