Bah Oury : "Il faudrait que le Gouvernement soit au complet d’ici la fin de la semaine..."

Guinée
Bah Oury
Bah Oury

CONAKRY-Entamée le 22 octobre dernier, la composition du Gouvernement de transition peine à être bouclée. Le colonel Mamadi Doumbouya continue de procéder à des nominations au compte-gouttes. Si la démarche jugée méticuleuse avait été saluée au départ, certains commencent à se lasser tout en s’interrogeant sur les raisons de ces tâtonnements du chef de la junte.

Interrogé ce jeudi 4 novembre 2021 par Africaguinee.com sur les choix faits jusque-là, par le président de la Transition, Bah Oury a salué la méthodologie utilisée. Toutefois selon le leader de l’UDGR, il faudrait que le Gouvernement soit au complet avant la fin de la semaine, pour passer à une autre étape.

« J’ai salué la méthodologie qui a été utilisée pour la constitution pour l’essentiel de ce gouvernement. Les partis politiques n’ont pas été ceux qui ont désigné les personnes qui doivent siéger dans le Gouvernement de Transition. Pourquoi il ne fallait pas le faire ? C’est parce que l’expérience de 2009-2010, a été désastreuse. Le Gouvernement de feu Jean Marie Doré était tiraillé de l’intérieur par les contradictions qui opposaient les différents partis politiques. Pour ne pas répéter les erreurs du passé, j’ai milité pour que les partis politiques ne désignent pas les membres qui doivent siéger dans le Gouvernement.

Cela a été concrétisé par la sélection des centaines de dossiers sur lesquels des critères relatifs à l’équilibre régional, à la compétence, au genre, à la jeunesse ont été pris en compte. Ce sont des points extrêmement importants et qui dans une large mesure ont prévalu pour le choix des différentes personnes nommées. Je trouve que c’est la première fois dans l’histoire de la Guinée qu’une procédure de ce genre ait été engagée pour le choix des hommes et les femmes qui doivent composer le Gouvernement », explique Bah Oury.

Six postes ministériels sont encore vacants, deux semaines après le début de la composition du Gouvernement dirigé par Mohamed Béavogui. Le leader de l’UDRG pense qu’il est désormais temps boucler ces nominations en vue de passer à une autre étape.   

« C’est une chose inédite qui a été faite. Bien sûr parfois si vous vous empressez, vous commettez des erreurs, mais si vous trainez trop longtemps les pas, vous risquez de gâcher ce qui était bien parti. Je pense qu’il faudrait que d’ici la fin de la semaine, une bonne fois, le Gouvernement soit au complet pour qu’on passe à une autre étape dans l’action Gouvernementale », suggère Bah Oury.

A suivre…


Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 04 novembre 2021 à 16:37