Mali : l'envoyé spécial de la CEDEAO sommé de quitter Bamako dans 72h…

Mali
Le président en exercice de la CEDEAO, Nana Addo  DANKWA AKUFO-ADDO et le colonel Assimi Goita, président de la transition malienne
Le président en exercice de la CEDEAO, Nana Addo DANKWA AKUFO-ADDO et le colonel Assimi Goita, président de la transition malienne

CONAKRY-Les autorités maliennes de la transition ont décidé d’expulser l’envoyé spécial de la CEDEAO du sol malien. Le Représentant spécial de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) à Bamako n’est plus la bienvenue au Mali .

Déclaré « persona non grata », Hamidou Boly a 72H pour quitter le Mali, à compter de ce lundi 25 octobre 2021.
Ce diplomate de la CEDEAO basé à Bamako a été convoqué ce jour au Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale où il lui a été notifié la décision du Gouvernement de la République du Mali le déclarant « persona non grata » au vu de ses agissements incompatibles avec son statut.

Cette décision intervient après plusieurs mises en garde adressées à l'intéressé à travers sa hiérarchie, selon un communiqué du gouvernement malien. En conséquence, un délai de 72 heures lui est accordé pour quitter le territoire national, précise la note consultée par Africaguinee.com.

Cette expulsion intervient au lendemain d’une visite à Bamako de Nana Akuffo Addo, président en exercice de la CEDEAO. Une visite au cours de laquelle, le malentendu entre l’organisation régional et les autorités maliennes, autour de la durée de la transition, n’ont pas été levés.

 

Africaguinee.com

Créé le Lundi 25 octobre 2021 à 16:10