Traque des ressources publiques : "On sera sans pitié et sans état d'âme…"

Guinée
Colonel Amara Camara, ministre Secrétaire Général à la Présidence de la République
Colonel Amara Camara, ministre Secrétaire Général à la Présidence de la République

CONAKRY-C'est une nouvelle mise en garde de la junte militaire qui a renversé Alpha Condé. Elle promet d'être sans état d'âme dans la traque des ressources publiques. 

Alors que plusieurs entités publiques et parapubliques sont soupçonnées de détournement de fonds publics, dans le sillage du dégel de leurs comptes, le CNRD a engagé une opération de contrôle. Les entités qui se seraient rendues coupables de malversations, vont rendre des comptes. La junte a déjà convoqué les Directeurs Généraux des EPA pour les écouter sur les excès constatés dans les mouvements de fonds.

"Pour la situation du dégel des comptes des entités publiques et parapubliques, je tiens à rappeler que le rôle de l'État c'est de planifier, ordonner et de rendre compte. Dans le mécanisme de contrôle qui a été mis en place, il a été vu que des décaissements ont été effectués à des proportions qui méritent des explication particulières. Les personnes qui ont effectué ces opérations ont été invitées pour des séances de travail. Au cours de ces séances, il leur a été demandé d'apporter des justificatifs des dépenses qui ont été effectuées. A l'heure actuelle nous disposons ces justificatifs, des enquêtes et des mesures particulières sont en train d'être prises par rapport aux justificatifs qui ont été apportés. Là-dessus, on tient à le dire : on est formel et catégorique s'il s'avérait que les sorties d'argents n'ont pas été faites dans l'intérêt du service public pour lequel l'argent été débloqué, nous prendrons toutes les mesures liées à ces décaissements qui ont été faits. Là dessus on sera très regardant, il n'y aura aucun état d'âme", a averti le colonel Amara Camara.

Il est important aujourd'hui qu'en Guinée, qu'on comprenne et qu'on accepte que "nous devons plutôt servir le pays au lieu de se servir de lui", prévient le ministre Secrétaire général à la Présidence.

"Moraliser la gestion de la chose publique c'est ce qui nous permettra de sortir du gouffre dans lequel nous sommes depuis plusieurs années. C'est le combat que le président veut mener et nous sommes tous déterminés à l'accompagner. Le moment venu une communication se sera faite là-dessus. A ce stade, nous ne sommes pas en mesure de vous dire s'il y a eu détournement, malversations ou autre. Mais quand ça sera  avéré, on fera une communication, on sera sans pitié et sans état d'âme", insiste le porte-parole du CNRD.

A suivre…

 

Siddy Koundara Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Créé le Dimanche 24 octobre 2021 à 16:53