L’émissaire du colonel Doumbouya à Koloma : "Il n’y a pas de pardon sans justice ..."

Guinée
Mohamed Lion Bangoura
Mohamed Lion Bangoura

CONAKRY-L’émissaire du colonel Mamadi Doumbouya à Koloma, a promis ce samedi 23 octobre 2021, aux parents des victimes des répressions policières commises sous le défunt régime, que les auteurs des crimes seront tous jugés. Mohamed Lion Bangoura a laissé entendre qu’il n’y a pas de « pardon sans justice ». Au nom du chef de l’État, il a demandé pardon à tous ceux qui ont perdu des proches pour favoriser la réconciliation.

Il n’y a pas de pardon sans justice

« Au nom du colonel Mamadi Doumbouya, j’appelle et j’implore le pardon et la grâce de Dieu. Qu’Allah pardonne tous les morts. Il y a eu des morts, mais il y a la justice. Il n’y a pas de pardon sans justice. Il y aura la justice. Ces personnes qui sont mortes, ne l’ont pas souhaité, c’était des futurs cadres du pays. Le chef de l’Etat, colonel Mamadi Doumbouya pense bien que le peuple, ensemble doit s’unir, se rassembler pour l’unité nationale et la réconciliation », a lancé le chef de la délégation du CNRD.

Mohamed Lion Bangoura assure qu’il n’y aura pas d’impunité, les auteurs des crimes seront jugés, mais il faut aller avec tact.

« Nos mamans qui ont perdu leurs maris, nos enfants qui ont eu des accidents douloureux comme ce petit qui est là qui a les jambes amputées, on me dit qu’il fait partie des meilleurs de sa promotion. Il est sorti avec mention mais regardez comment il est aujourd’hui, à cause des politiciens. Sur l’axe de Kaloum à Kagbelen, l’autoroute de Kaloum à Coyah… jusqu’à N’zérékoré, Yomou, dans toute la république, on ira partout pour réconcilier les guinéens pour qu’on soit unis, qu’on soit fort et prospère.

Ceux qui pensent qu’il n’y aura pas la justice se trompent

Nos mamans qui ont perdu leurs maris, leurs enfants, au nom de la République, du chef de l’Etat, du CNRD et au nom de tout le peuple de Guinée, nous vous demandons pardon parce qu’il y aura la justice. Ceux qui pensent qu’il n’y aura pas la justice se trompent. Notre boussole sera orientée vers tous ceux qui ont commis des erreurs dans ce pays. Ils seront jugés un à un et vous le verrez. Le colonel Mamadi Doumbouya vous demande pardon. Lorsque vous pardonnez, il y aura la justice, lorsqu’il y a la justice, facilement on aura la réconciliation nationale », a martelé l’émissaire du colonel Mamadi Doumbouya devant certaines victimes des répressions sous Alpha CONDÉ.

Nous y reviendrons !

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 23 octobre 2021 à 15:03