Elhadj Sans Loi : "Ce que je recommande au colonel Doumbouya..."

Guinée
Elhadj Ousmane Fatako Baldé
Elhadj Ousmane Fatako Baldé

CONAKRY- Elhadj Ousmane Fatako Baldé vient de faire des recommandations au président de la transition guinéenne, Colonel Mamadi Doumbouya, engagé à réconcilier les guinéens. Ce notable du pays recommande au dirigeant guinéen d’œuvrer pour un partage équitable des richesses du pays mais aussi de faire en sorte que tous les guinéens se retrouvent au niveau des postes de décision.

"Tous les guinéens doivent être inclus dans le circuit gouvernemental. Il faut faire le partage des postes de responsabilité de manière équitable et transparente. Il faut que chaque guinéen se sente concerné par toutes les activités du développement de notre pays. Cela permettra à tout le monde d'avoir le courage de se battre de manière efficace pour développer la Guinée et œuvrer pour la paix sociale. On va beau parler mais s'il n'y a pas de partage équitable de ce qui nous appartient tous, on n'ira nulle part. Tant qu'il y a l'exclusion d'une partie des guinéens et la confiscation des biens et privilèges, on ne s’en sortira pas », prévient Elhadj Ousmane Fatako Baldé.

Le président de la coordination Haali Poular soutient que depuis l'indépendance, il n'y jamais eu de partage équitable des richesses du pays.

« On a toujours exclu, arrêté, emprisonné, bastonné, tué une partie des citoyens du pays. Alors nous demandons humblement au CNRD de redresser les choses du début à la fin.  Beaucoup de choses se sont passées dernièrement. Je pense qu'on n'avait pas à faire à des bons croyants à la tête de notre pays. Leurs actes étaient diamétralement opposés aux actes recommandés par toutes les croyances religieuses. Celui qui demande de pardonner ne nous a rien fait du mal.  Alors nous acceptons son pardon

En retour, nous lui demandons à notre tour de faire le partage équitable de tous les postes de responsabilités à tous les guinéens. A commencer par les chefs de secteurs, les chefs de districts ou des quartiers, les sous-préfets, les préfets, les gouverneurs de régions jusqu'au niveau du gouvernement. En faisant cela, on comprendra que c'est une vérité", a laissé entendre El hadj Ousmane Baldé (Sans Loi) 

A suivre...

 

Oumar Bady Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel: (00224) 666 134 023 

Créé le Samedi 23 octobre 2021 à 20:24

TAGS